Grève à la CTM : les salariés promettent un durcissement face à Alfred Marie-Jeanne qui ne se laisse pas impressionner

social
Blocage devant la CTM
Blocage devant la CTM par des véhicules du service route de la collectivité ©Martinique 1ère
Coup de colère des syndicats qui ont écourté hier après-midi (14 avril) la rencontre avec le président du Conseil Exécutif de la CTM, au siège de l'institution à Fort-de-France. Alfred Marie-Jeanne veut rester maître du calendrier de négociation.
Bien qu’ayant convenu de recevoir les 5 syndicats en grève, SADEM-CGTM, UPCTM –UNSA territoriaux, SGAFP-CGTM, CDMT – CTM et FO (ex CG), Alfred Marie-Jeanne après un rappel des faits concernant cette mobilisation, a fait comprendre qu’il ne souhaitait pas négocier hier soir (14 avril) mais poser le cadre de la négociation.
 

Alfred Marie-Jeanne accompagné....de militants

Une décision inacceptable de l'avis des syndicats qui ont donc décidé de quitter la salle de réunion, tant que les négociations ne seront pas ouvertes. Des syndicats échaudés par l’arrivée du président Marie-Jeanne à l'hôtel de Cluny, "en force avec le soutien de nombreux militants en cortège", selon les grévistes.

Tension dans la salle

La rencontre devait se tenir en salle de délibération, mais en présence de proches D'alfred Marie-Jeanne, ce que n’ont pas souhaité les syndicats qui s'attendaient à une réunion en plus petit comité, avec les élus de la collectivité dont Miguel Laventure et Francis Carole.

En dépit du changement de salle, certains militants proches du MIM* ont pu se glisser dans l’assistance. Cette situation a provoqué une tension qui a atteint son apogée après que le président ai dit qu’il ne négocierait pas dans la soirée, d’où le départ des grévistes.

Une rencontre est prévue avec tous les syndicats et non pas seulement ceux qui ont appelé à la grève. Nous ignorons pour l'instant si cette rencontre aura lieu aujourd’hui (15 avril)...
*Alfred Marie-Jeanne, député de Martinique, président du Consel Exécutif est aussi le président du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais).