publicité

Les grévistes de l'hôpital du Marin obtiennent des garanties et suspendent leur mouvement

Un protocole de suspension de grève a été signé entre les grévistes et la direction de l'hôpital du Marin le 10 octobre dernier. La CDMT en donne les détails.

 

Les gréviste devant l'hôpital du Marin. © CDMT
© CDMT Les gréviste devant l'hôpital du Marin.
  • Martinique La 1ère
  • Publié le
À l'appel de la CDMT (Centrale Démocratique Martiniquaise du Travail), une partie du personnel du Centre Hospitalier du Marin a cessé le travail entre le 8 et le 10 octobre. Un mouvement relatif "au non-respect des accords antérieurs, et du préavis de grève déposé le 9 juillet 2018, et réactivé le 2 octobre 2018", précise le syndicat.

Au terme de plusieurs heures d'échanges, lundi 8, mardi 9 et mercredi 10 octobre 2018, grévistes et direction ont trouvé un accord la gestion du personnel, le recrutement de personnes supplémentaires ou l'organisation du travail. Le mouvement est suspendu.
© CDMT
© CDMT
Voici le relevé de conclusion transmis à la presse par la CDMT :

* "Transmission à partir du 8 octobre 2018 de la totalité des décisions de carrière des agents (un total de 443 documents, le retard pouvait remonter jusqu'à 2011).
Mise en place dès cette semaine de modalités de réception des agents pour vérification des éléments portés sur ces documents administratifs. 

 
*Mise en place d'une vraie politique de gestion du personnel contractuel, avec concertation entre personnels, cadres et direction dans le but de mettre d'appliquer des règles de fonctionnement pour les droits aux congés, les quotités horaire de travail, la prise en compte des repos hebdomadaires, la forme des contrats...
Révision et régularisation en vue de concordance entre les contrats, les heures travaillées et les fiches de paie.
 
*Mise en place de plannings conformes et affichage des cycles de travail sur l'EHPAD (É
tablissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), avec affectation sur les postes vacants d'agents aides-soignants ayant bénéficié de la promotion professionnelle.
Régularisation de la paie de ces agents à leur niveau de qualification, et à la date du début des remplacements en qualité d'aides-soignants. 
 
*Publication de 11 postes dans le cadre du plan d'intégration 2018 (7 postes d'aide-soignant, 2 postes d'Agent des Services Hospitaliers Qualifiés (ASHQ), 2 postes d'infirmier), alors que la Direction envisageait le gel des intégrations pour cette fin d'année.
 
*À compter du 1er novembre 2018, des tenues professionnelles seront mises à disposition du personnel.
 
*Présentation du bilan des formations 2017-2018, pour plus de transparence entre les demandes, les besoins et les formations accordées, au regard de la consommation du budget alloué".


Pour l'instant, la direction de l'établissement ne contredit pas cet accord.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play