publicité

Les habitants du Lamentin sont-ils plus souvent privés d'eau que les autres ?

Dès le 1er janvier 2018, les habitants de plusieurs quartiers du Lamentin ont eu une nouvelle fois la désagréable surprise de ne plus avoir d'eau coulant de leur robinet. Un fait qui semble récurrent. 

© Pixabay-Tantetati
© Pixabay-Tantetati
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
Cette fois, Odyssi en charge de la distribution de l'eau potable dans la Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique (CACEM), justifie cette nouvelle coupure par des problèmes de production de la SME (Société Martiniquaise des Eaux) et de la SMDS (Société Martiniquaise de Distribution et de Services). Ainsi, les habitants de treize quartiers du Lamentin sont privés d'eau depuis plus de 24 heures. 

Des coupures régulières


Rien que pour le mois de décembre, Odyssi a posté sept messages signalant des coupures d'eau au Lamentin sur sa page Facebook (les 2, 7, 9, 20, 25, 27, 29 décembre). Des posts sous lesquels des abonnés mécontents, ont laissé des commentaires très négatifs. Certains en viennent même à regretter l'ancien prestataire, la SME. 
© FB
© FB
Pire, certains quartiers du Lamentin comme Morne Pavillon, Long Pré ou encore Gondeau semblent les moins bien lotis avec des coupures régulières. "J'habite Morne Pavillon depuis 2013, l'eau était gérée par la SME, il n'y avait aucun souci, à part quand ils (les salariés, ndlr) étaient en grève. Depuis janvier 2015 on est passé chez Odyssi et là les galères ont commencé. Il y a des coupures chaque mois et en particulier à partir du vendredi. Et cela peut durer la journée avec un retour dans la nuit ou plus de 24 heures. Par exemple, du 4 au 11 août 2017, il n'y avait quasiment pas d'eau avec une suite de coupures intempestives, c'était insupportable", témoigne Patricia. 
© FB
© FB
Un ras-le-bol qui prend désormais une forme concrète avec le lancement début décembre d'une pétition en ligne par un client mécontent, Gabriel Louis-Achille. Résident de Morne Pavillon au Lamentin lui aussi, il en a assez de cette situation et souhaite que le nombre de signatures fasse réagir les autorités (mairie du Lamentin, de Fort-de-France et la CACEM). Écoutez sa protestation :

Interview Gabriel Louis-Achille

Selon Bertrand Benoit, directeur général par intérim d'Odyssi, la société distributrice est tributaire de la SME (Société Martiniquaise des Eaux) pour cette zone. "Une réflexion globale doit être menée sur la Martinique. Comment faire en sorte de mieux se partager la ressource ? Trouver des solutions de mutualisation afin que l'abonné n'est pas à en souffrir" ajoute-t-il.

Écoutez les précisions de Bertrand Benoit, directeur général par intérim d'Odyssi : 

Interview Bertrand Benoit

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play