Haïti : Samir Handal, suspect dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse, arrêté en Turquie

océan atlantique
6195698737528_ap21320560467727.jpg
Arrestation de Samir Handal à l'aéroport de Turquie ©TURKISH POLICE
Samir Handal, un homme suspecté d’avoir joué un rôle dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, a été arrêté lundi 15 novembre 2021 à l’aéroport d’Istanbul en Turquie.

Samir Handal est un homme d’affaires haïtien recherché pour avoir participé à l’assassinat du Président Jovenel Moïse, mort le 7 juillet dernier. 

Depuis fin juillet, Samir Handal faisait l’objet d’un mandat d’amener émis par le parquet de Port-au-Prince pour "meurtre, tentative de meurtre, attaque à main armée contre le Président de la République Jovenel Moïse". 

L’homme était donc sur notice rouge. Cela signifie qu'il était signalé par Interpol pour qu’à tout moment les autorités internationales puissent l’appréhender. 

61956a6706546_aa-5150.jpeg
Arrestation de Samir Handal ©RS

C’est donc en Turquie qu’il a été arrêté ce lundi 15 novembre 2021.

Samir Handal qui vit aux États-Unis était en transit à Istanbul, il se rendait en Palestine en voyageant avec des passeports haïtien et jordanien avec en main un document de voyage palestinien.

Il est pour le moment incarcéré dans la prison de Maltepe à l’est de la ville.  

Sur son compte Twitter, le ministre des Affaires étrangères d’Haïti, Claude Joseph (ancien Premier ministre par intérim après l’assassinat du président), s’est félicité de cette arrestation.

Selon lui Samir Handal est "l’une des personnes de grand intérêt dans l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse".

Mais le doute plane toujours sur les commanditaires intellectuels de ce crime, qui n'ont ni noms ni visages même cinq mois après l'assassinat de Jovenel Moïse.

Des arrestations sont effectuées sans véritablement donner de réponses concrètes. L'enquête n'arrête pas de s'enliser avec ça et là quelques petits rebondissements.  

Le mois dernier, à la fin du mois d’octobre, un officier militaire colombien, Mario Palacios Palacios, recherché par les autorités haïtiennes, avait été arrêté en Jamaïque.