publicité

Des haïtiens victimes de racisme au Chili

Une vidéo montrant un avion charter débarquant des centaines de “touristes” haïtiens sur une piste à l’écart à l’aéroport international de Santiago du Chili, attise le débat sur l’immigration. Les expulsions ont commencé.

© T13
© T13
  • Par Maurice Nagou
  • Publié le , mis à jour le
Le 25 février dernier à 21 heures un internaute filme l’arrivée de près de 200 passagers sur l’aéroport international de Santiago du Chili. L’avion qui les a amené est banalisé et n’arbore aucun logo. On apprendra plus tard qu’il s’agissait une compagnie charter. Les passagers ce sont des haïtiens régulièrement en possession de visas touristiques.

Postée sur les réseaux sociaux la vidéo enflamme le net chilien. L’arrivée massive d'haïtiens dans le pays est déjà un sujet très brûlant. Certains n’hésitant pas à parler d’invasion. En 2017 le chiffres d’immigrés haïtiens y a explosé passant à 111.000 contre 47.000 en 2016, soit une augmentation de 138 % en un an.
Pour Édouard Sultant, le directeur social de la fondation “An Nou Palé” au Chili, “il existe bien de l’agressivité face à l’arrivée des immigrants haïtiens. Si cela avait été un avion rempli par exemple de passager européens, cet internaute n’aurait pas enregistré cette vidéo.”

Les haïtiens ne sont pas les bienvenus “ lit-on sur une affichette que l’on a vu fleurir dans les rues de Santiago. “Ici nous faisons dans le racisme” , déclare Pablo Valenzuela, le directeur d’un pôle Jésuite pour immigrants. “Le problème posé par l’immigration haïtienne ne vient pas du nombre, parce que l’immigration vénézuélienne est numériquement supérieure”. Le rejet de l’immigration haïtienne vient du fait que le racisme existe dans notre société et que nous devons le combattre.

Existe-t-il une race chilienne ?


On en vient à ce débat qui agite le pays, pour finir par faire le constat que 99 % des chiliens sont métissés. Et que l’arrivée au Chili, de noirs en provenance de la République Dominicaine et d’Haïti est l’annonce d’un nouveau cycle de métissage. Une réalité qui semble déranger certains. Un homme public déclare sur la chaînes télé “24 horas” que “lorsqu’il y a mélange entre personnes de couleur blanche et personnes de race noire, cela donne des mulâtres. Quelque chose qui n’existe pas vraiment au Chili.

Entre le vendredi 2 mars et le lundi matin, au total 239 haïtiens ont été empêchés par la Policía de Investigaciones de mettre les pieds sur la terre ferme au Chili. Cette interdiction survient après qu’un premier groupe de 169 haïtiens répartis sur 3 vols différents n’arrivaient pas à fournir aux autorités de documents fiables concernant leurs réservations d’hôtel en tant que touristes.

En effet les haïtiens sont admis au Chili avec un visa de touriste valable 90 jours. Dans cet intervalle, ceux qui veulent rester doivent se procurer contrat de travail et visa de travail.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play