Le handball martiniquais perd (ti) Paul Julvécourt

handball
(Ti) Paul Julvécourt
(Ti) Paul Julvécourt, une des étoiles du handball martiniquais. ©RS
Le monde du handball Martiniquais est en deuil. L’excellent joueur Paul Julvécourt, 67 ans, incontournable pivot de la sélection de Martinique dans les années 70/80, est décédé en Martinique (vendredi 20 mars 2020), des suites d’une longue maladie.
Paul Julvécourt, comptable de profession au sein du groupe d'affaires Monplaisir, a débuté sa vie sportive dans les années 70 d'abord au Golden Star de Fort-de-France.

Après plusieurs titres de champion de Martinique, il poursuit une brillante carrière à l’Espoir de Floréal, autre club prestigieux de la ville, qui fêtait récemment ses 50 ans d’existence. Il joue aux côtés de coéquipiers talentueux tels que Jean-Pierre Émile, Jean-Marc Hieron ou Robert Morbery, entre autres. 

Après plusieurs titres de champion de Martinique, il décroche aussi celui de champion de France de Nationale 3 en 1988 avec l’espoir de Floréal. C’était la première fois qu’un club Martiniquais brillait à ce niveau-là.

Paul Julvécourt, passionné par sa discipline, homme discret, respectueux, adepte des hautes valeurs morales, occupera durant plusieurs années les fonctions d’entraîneur avec succès dans différents clubs de l’île.

D'abord avec l'équipe seniors de l’Espoir de Floréal, puis il encadre les femmes de l'UJ Redoute, de l’ASC Ducos, de l’AS Morne-des-Esses (champion de France de N2 et N3), de l’Aiglon du Lamentin et de l’Arsenal du Robert. Avec les femmes de l’Arsenal, il réalise un beau doublé, coupe et championnat.
 

Pas d'hommage à cause du coronavirus


Depuis l'annonce de la nouvelle, les hommages des sportifs et des hommes politiques se multiplient.Hélas, en cette période de confinement à cause du COVID19, la grande famille du handball martiniquais, ne pourra pas lui rendre l'hommage qu’il mérite bien.

Paul Julvécourt surnommé (ti Paul) est le fils du célèbre musicien Paul Julvécourt.

Salut l'artiste.