Histoire : après la Martinique, "la traversée des mémoires" se poursuit en Guadeloupe

histoire
Monument du souvenir / esclavage /
Cap 110 est le nom d'un mémorial dédié à l'esclavage érigé à l'Anse-Caffard au Diamant (image d'illustration). ©Martinique 1ere
Depuis le 1er octobre 2022 et jusqu’au mois de décembre prochain, plusieurs établissements scolaires des Antilles-Guyane, de La Réunion, d’Afrique et de l’Hexagone relayeront symboliquement un "flambeau des mémoires". Ce projet pédagogique a pour but de sensibiliser d'un océan à l'autre la jeune génération à la fois, à l’histoire de l’esclavage, à l’interculturalité et à l’ouverture au monde.

C’est en Guadeloupe continentale qu’aura lieu la première transmission symbolique du "flambeau des mémoires", les 20 et 21 octobre prochain. Auparavant, il y aura une escale à Marie-Galante le 14, à l'occasion d'une nouvelle marche de lycéens.

Ce flambeau a été porté pour la première fois par des élèves de Martinique le samedi 1er octobre 2022, lors d’une déambulation au Diamant. Celle-ci s’est déroulée entre le "Mémorial Cap 110" de l’Anse-Caffard, la statue du "Nèg Maron" en passant par la maison de l’écrivain Édouard Glissant (une demeure classée "Maison des Illustres" par le Ministère de la Culture en 2022).

"Pas seulement un regard vers le passé…"

Au départ, ce projet commun de la "traversée des mémoires", d’une rive à l’autre de l’océan, nous permettait d’inaugurer un nouveau rapport à nos monuments, de les relier aussi à nos lieux particuliers, que l’on savait porteur de traces oubliées et dont on sentait la présence diffuse, et d’avoir ainsi "une manière fertile de se déposséder de ces lieux, pour mieux y convenir" disait Edouard Glissant. Mais cette "traversée des mémoires", de "nos" mémoires partagées, n’est pas seulement un regard vers le passé, elle permet aussi - parce qu’on les regarde ensemble - de restituer les liens entre ce qui a été transmis de nos histoires, dans leurs infinis détails, quels que soient nos héritages (en marge de l’Histoire officielle à grands traits), et notre présent : notre réel partagé, nos identités particulières,  et,  de garder le cap vers l’avenir,  d’avoir foi en ses promesses … Comme une sorte d’élan vital et généreux qui projette une nouvelle sensibilité au monde.

Sylvie Séma-Glissant, artiste peintre et directrice de l’Institut du Tout-Monde, conceptrice du projet

Edouard Glissant
L'écrivain martiniquais Edouard Glissant (1928 - 1958). ©Outre-mer la1ère

Car ce projet pédagogique est précisément une initiative de "l’Institut du Tout-Monde", créé en 2006 par l’intellectuel martiniquais, mort le 3 février 2011.

L'ITM a pour objectif de faire avancer "la pratique culturelle et sociale des créolisations. Il favorise la connaissance de l’imaginaire des peuples dans leur diversité. À l’écoute des mélodies du monde, il accompagne à travers la multiplicité des langues, la pluralité des expressions artistiques, des formes de pensée et des modes de vie".

Cette Traversée des Mémoires ne se fonde pas de manière unilatérale sur une célébration unidimensionnelle des mémoires de l’esclavage, mais se propose de partir de ce terreau historique et mémoriel commun (ce "lieu-commun", selon l’expression d’Édouard Glissant) pour amener les élèves à réfléchir, dans le cadre d’une démarche pédagogique et créative, à un certain nombre de problématiques du présent et du futur. À partir de la réflexion historique et mémorielle (elle-même plurielle), les élèves seront ainsi amenés, dans la visée d’une Déclaration commune, à se positionner par rapport à un corpus de valeurs et d’inspirations (…).

Institut du Tout Monde

"Une publication spéciale" est prévue

"Le projet de la "traversée des mémoires 2022" a d’ores et déjà reçu la labellisation "Citoyenneté" de la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage" précise la direction de l'Institut.

L’ensemble du déroulement du projet devrait faire l’objet par la suite d’une parution comprenant photos, descriptifs, carnet de bord, travaux des élèves participants, textes originaux d’auteurs... Une publication spéciale destinée à une large diffusion est également prévue.

Pour l’heure, la présentation sera relayée sur le site de l’ITM→ www.tout-monde.com