publicité

Un homme retrouvé mort dans des conditions suspectes au Vauclin

Un homme d'une cinquantaine d'années a été retrouvé gisant dans son sang, hier après-midi au Vauclin. Son corps portait des traces de coups à l'arme blanche.

C'est dans cette petite maison à la rue Léopold Bissol au Vauclin que le corps sans vie d’Hugues-Hubert Margueritte surnommé ”Ayoko" a été retrouvé. © S.F.
© S.F. C'est dans cette petite maison à la rue Léopold Bissol au Vauclin que le corps sans vie d’Hugues-Hubert Margueritte surnommé ”Ayoko" a été retrouvé.
  • Martinique 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les sauveteurs ont été alertés hier après-midi (lundi 25 décembre 2017) peu après 17 heures par la mère de la victime, de la présence du corps d'un homme dans une petite maison, à la rue Léopold Bissol quartier Petite Ravine au bourg du Vauclin.

Les secours n'ont pas été prévenus à temps. Le médecin a constaté la mort d’Hugues-Hubert Margueritte surnommé ”Ayoko". L'homme âgé de 55 ans est père de deux enfants.
Un décès dans des conditions suspectes, car le corps de la victime portait de nombreuses traces de coups à l'arme blanche.
La famille d’Hugues-Hubert Margueritte surnommé ”Ayoko" est sous le choc. © S.F.
© S.F. La famille d’Hugues-Hubert Margueritte surnommé ”Ayoko" est sous le choc.
Selon les premières informations des enquêteurs, la mort remonterait à la nuit de Noël, entre le 24 et le 25 décembre 2017. On ne sait pas grand-chose de la victime qui s'adonnait notamment à la confection de nasse pour la pêche.

Une femme a été arrêtée hier (lundi 25 décembre) au bord de mer du Vauclin. Il s’agirait de la mère de ses enfants, une femme originaire de Rivière-Salée qui aurait essayé de s'enfuir à la vue des gendarmes. Elle a été placée en garde à vue.

(Re)voir le reportage de Sangha Fagour et Marc-François Calmo : 
homicide au Vauclin

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play