martinique
info locale

Il n'y a pas d'âge pour monter son affaire

entreprises
Commerce
Marie-Viviane à 65 ans, gère une boutique de vêtements et d'accessoires. ©Martiniquela1ère
La 3e semaine nationale d’information pour rendre l’entrepreneuriat accessible à tous, a débuté hier (lundi 7 octobre). Pendant cette semaine et jusqu'au 11 octobre 2019, l’ADIE l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique) conseille et accompagne les porteurs de projets.
Parce-que l’envie d’entreprendre n’a pas de date de péremption, l’ADIE (l’Association pour le Droit à l’Initiative Économique) encourage la création d’activités à tous les âges.

En dehors du succès précoce et rapide des star-up, ces nouvelles entreprises innovantes, généralement à la recherche d'importants fonds d'investissement, avec un très fort potentiel éventuel de croissance économique, et de spéculation financière sur sa valeur, il est possible de réaliser des projets plus modestes, grâce à l’accompagnement de l’ADIE. 
 

Être patron… après 45 ans 

Femmes, Jeunes, Seniors, des quartiers ou de la campagne ou de la ville, tout le monde, quel que soit son milieu, ses diplômes, son genre ou son âge, doit pouvoir accéder au financement et à l’accompagnement, pour donner vie à son projet de création d’entreprise.

L’ADIE veut donc tordre le coup à une idée reçue selon laquelle, pour créer sa boîte, il vaut mieux être un homme, diplômé et âgé de plus de 25 ans et de moins 50 ans.

Il n’y a pas que les jeunes de la génération Y qui peuvent créer leur entreprise. On peut aussi se lancer plus tard dans la vie, prendre le temps de mûrir un projet, de se constituer une expérience ou de se faire accompagner, avant de décider de se lancer.

Senior active


Marie-Viviane à 65 ans. Elle gère une boutique de vêtements et d'accessoires. Elle a décidé, il y a une quinzaine d'année de se lancer dans l'aventure de l'entreprenariat.
Marie Viviane se considère comme une séniore professionnellement active.

(Re)voir le reportage de Christelle Sivatte et Eddy Bellerose
Comment ça marche
  • Montant : jusqu’à 10 000 €
  • Durée de remboursement : de 6 à 36 mois
  • Possibilité de différer le 1er paiement de 3 mois maximum
  • Taux : 7,50 % (taux fixe)
  • Contribution de solidarité : 5 % du montant du crédit pour participer au fonctionnement de l’ADIE et permettre à d'autres personnes d'être financée
  • Le prêt d’honneur (jusqu’à 3 000€ sous conditions) peut compléter votre demande de financement.
Pour en savoir plus :
https://www.adie.org/
Publicité