"Il va falloir cesser d’être de droite ou de gauche pour devenir véritablement un progressiste"

politique
Chantal Maignan
Chantal Maignan, invitée de Saw ka di" (mardi 16 mai 2017) ©Martinique 1ère
Chantal Maignan, la présidente du Part Régionaliste Martiniquais, investie pour les légisaltives par le Mouvement du Président Macron, est heureuse de l'évolution idéologique en France avant la formation du nouveau gouvernement qui devrait se composer de femmes et d'hommes de gauche et de droite.
Chantal Maignan, la présidente du Parti Régionaliste Martiniquais (droite progressiste), investie pour les élections législatives par le Mouvement du Président Macron, est particulièrement heureuse de l'évolution idéologique en France avant la formation du nouveau gouvernement qui devrait se composer de femmes et d'hommes de gauche et de droite. Elle s'est exprimée dans cet esprit lors de l'émission Saw ka di de ce mardi matin (16 mai 2017).
 
"Il ne s’agit plus de faire de la politique à gauche ou à droite, il faut véritablement s’inscrire dans le projet de la pratique politique nouvelle impulsée par Emmanuel Macron", explique Chantal Maignan, "et c’est toute la difficulté que connaissent les  français. Nous en Martinique, on sait ce que signifie être progressiste, mais pour les français c’est un exercice qui est tout nouveau. Emmanuel Macron a transgressé tout cela mais ce ne sont pas seulement des mots, c’est véritablement une pratique politique qui doit changer, c’est à dire apprendre à la fois  à prendre ce qui est bien à gauche et à prendre ce qui est bien à droite et créer quelque chose de nouveau.

La France est aujourd’hui une nation déclinante, il faut la remettre dans le concert des premières nations du monde. Je crois que l’investiture a montré qu’il (Emmanuel Macron, ndlr), avait compris l’intérêt et l’importance de restaurer l’autorité de l’État et il attend de ses ministres cette compréhension, cette vision partagée et je crois que tous ceux qui vont accepter de faire partie de ce gouvernement, auront compris qu'il va falloir cesser d’être de droite, cesser d’être de gauche pour devenir véritablement un progressiste, c’est à dire travailler à la restauration de la France".
Chantal Maignan invitée de Saw ka di, défend la perspective politique d'Emmanuel Macron ©martinique