martinique
info locale

Immobilier: l'embellie se confirme

chronique économique
Projet immobilier
Un projet immobilier actuellement en cours de réalisation en Martinique ©Martinique 1ère
2016 a été une bonne année pour l'immobilier en Martinique. Les chiffres, attendus pour le mois de mars, doivent confirmer la reprise de l'activité, selon la Fédération Nationale de l'Immobilier aux Antilles-Guyane.
L’année 2016 a été marquée par un rebond des prix de l’immobilier dans les grandes villes de France. En Martinique, Les chiffres, attendus pour le mois de mars, doivent confirmer la reprise de l'activité, selon la Fédération Nationale de l'Immobilier aux Antilles-Guyane. Décryptage

Les prix ont-ils baissé ?

Non. Certes, 2016 a été marqué par un nombre plus important de transactions. Mais ce n'est pas parce que les prix ont baissé. Selon la FNAIM, la différence est faible, aussi bien pour les achats que pour les locations.

La tendance, justement, est-elle plutôt à l'achat ou à la location ?

Plutôt à l'achat, même si la location se porte bien également. La proportion d'acheteurs a augmenté d'au moins 15% l'an dernier. Au moins deux raisons à cela: l'instauration du prêt taux zéro pour les primo-accédants et des taux immobiliers très bas, 2% en moyenne en 2016. Résultat: beaucoup de martiniquais, dont une importante part de jeunes, se sont offert un bien récemment.

Et sommes-nous plutôt appartement ou maison individuelle ?

Les deux. On notera, tout de même, la percée des appartements, plus nombreux sur le marché. Les martiniquais les apprécient pour leur confort et leur sécurité.

Enfin, y a-t-il encore des espaces inexploités en Martinique ?

Oui, mais peu. Quelques communes, (le Lamentin, Ducos, le Robert, Saint-Joseph, Schœlcher et Case-Pilote) possèdent encore un peu de surface habitable. Le prix du mètre carré risque toutefois d'être élevé, vu que certaines zones dites "difficiles" subiront de gros travaux avant d'être aménagées.
Publicité