In memoriam : Judes Largen, militant de la cause martiniquaise

politique
Judes Largen
Le Parti Progressiste martiniquais vient de perdre un de ses piliers Judes Largen ©Martinique la 1 ère
Le Parti progressiste martiniquais vient de perdre un de ses piliers, parti aussi discrètement qu’il avait vécu.
 
Judes Largen n’est plus. Il s’est éteint, à l’âge de 78 ans, lundi 16 décembre 2019. Ce combattant a été vaincu par la maladie contre laquelle il a lutté jusqu’au bout de ses forces.

La lutte, une attitude qu’il a eu tout au long de sa vie de combattant au service du peuple martiniquais, dévoué à la cause de l’émancipation.

Avec lui, le Parti progressiste martiniquais perd un fidèle militant de longue date, loyal, autant discret que disponible. Il n’a jamais reculé devant la prise de responsabilités quand il y était appelé. Il avait un tropisme pour les familles les plus modestes des quartiers populaires de Fort-de-France.

Une ville qu’il a servi comme conseiller municipal, adjoint au maire et conseiller communautaire à la CACEM de 1983 à 2014. De par son métier de technicien dans les travaux publics, il maîtrisait la délicate question de la gestion des marchés publics, que ce soit dans les transports, l’eau ou l’aménagement urbain.

Parmi ses nombreuses fonctions, il a représenté la ville de Fort-de-France aux conseils d’administration du collège Perrinon et du lycée de Bellevue. Il a également siégé à la SEMAFF, à l’ADUAM et au sein de plusieurs autres organismes d’intérêt public.

En tant que membre du Comité national du PPM, il a été un temps responsable de la propagande. Ce qui l’a amené à s’occuper activement de Radio Balisier durant les années 1990. Président du balisier Amilcar Cabral, Judes Largen savait fédérer autour de lui. Et ce, toujours avec une délicatesse illustrée par ce léger sourire et cette voix douce qui le distinguaient.

Judes Largen est parti dans un autre monde, au bout d’une vie bien remplie et assumée, entouré de son épouse née Nicole Céleste, de ses deux fils et de ses petits-enfants.