Ina Césaire mise à l'honneur dans le cadre du 16e festival lire et dire

festivals
festival
Gladys Arnaud (à gauche) et Régine Féline à droite déclament Ina Césaire ©A.Mi
Pour la 16e édition de "Lire et Dire pour le Plaisir" en Martinique, l’Association Martinique Images a mis en place un spectacle de lecture expressive mettant à l’honneur l’anthropologue Ina Césaire.

La 16e édition de "Lire et dire pour le plaisir" en Martinique, organisée par l’Ami (l'association Martinique Images) a axé son spectacle de lecture expressive sur la mise à l’honneur de la dramaturge et romancière Ina Césaire.  

Si la lecture enrichit l’esprit, améliore les connaissances et demeure une activité stimulante, le fait de déclamer un texte permet à l’auditoire d’apprécier la musicalité des mots, l’expression du phrasé et la dimension de l’auteur.  

Une édition dédiée à Ina Césaire    

Ina Césaire est la fille du chantre de la négritude Aimée Césaire. Elle est née en Martinique en 1942. Après des études supérieures, elle débute une carrière universitaire en France en tant qu’ethnographe se spécialisant dans la culture peule et créole qu'elle enseigne à l'université à Paris.

festival
Ina Césaire mars 2021 ©AMI

Elle dirige des recherches sur la culture caribéenne et devient en tant que membre du CNRS, chargée de mission à la conservation du patrimoine de Martinique  

Ina Césaire a écrit des romans (Zonzon Tête Carrée, Moi Cyrilia, gouvernante de Lafcadio Hearn), des pièces de théâtre (Mémoires d'Isles, l'enfant des passages ou le geste de Ti-Jean, la Maison close).

Docteur en ethnologie, elle est aussi une spécialiste de littérature orale.

Cinq femmes, cinq artistes pour valoriser le plaisir de lire et de dire

Le pari est osé, mais l’Association Martinique image, possède une expertise en la matière. 

Cinq femmes, Aurélie Dalmat (comédienne, actrice, metteuse en scène), Lucie Anceau (danseuse, chorégraphe), Marie-Georges Giboyau (orthophoniste-conteuse), Régine Féline (comédienne, autrice et metteuse en scène), Solehya Sandra Ellama (professeur de musique mettant en harmonie Sega et Maloya), déclament des textes d'Ina Césaire.

Les deux premières soirées (à la Médiathèque des Trois-Îlets et à celle de Rivière-Salée) se sont déroulées dans un contexte convivial avec un public friand de ce genre de prestations.

festival
Les artistes ont déclamé Ina Césaire ©AMI

D'autres rendez-vous sont au programme :

  • Vendredi 29 avril – 18h00/18h30 à la médiathèque de Sainte-Luce.
  • Samedi 30 avril – 19h00 Terre d’Arts au Domaine de Tivoli à Fort-de-France.