martinique
info locale

Inondations de Rivière Pilote : le comité de pilotage annonce des solutions

catastrophes naturelles
Inondations à Rivière-Pilote
Inondation à Rivière-Pilote à cause de la crue de la rivière le 31 octobre 2019. ©Marc-François Calmo
Un bilan a été dressé sur l’ampleur des dégâts matériels subis par les commerçants du bourg. Le montant du préjudice est estimé à 650 000 euros. En début de semaine, le comité de pilotage a annoncé des travaux d’envergure, en 2022.
17 millions d’euros seront débloqués pour empêcher l’inondation du bourg de Rivière Pilote. Des bassins vont récupérer l’eau de pluie, avant de la déverser dans la rivière. En attendant le début des travaux en 2022, des curages sont prévus depuis l’embouchure.

Ces mesures annoncées lors du comité de pilotage n’ont pas vraiment convaincu Gilles Durieu, président de l’association des commerçants et des artisans.

Le jour de ce comité de pilotage, j'ai demandé, est-ce qu'on aurait été inondé, si le curage de la rivière avait été fait régulièrement. Personne n'a été capable de me répondre.

 
Après la forte crue de 2015, certains commerçants du bourg se sont équipés pour éviter d’être inondés, ce qui a permis de limiter considérablement, les dégâts matériels lors des intempéries de la Toussaint.

D’autres solutions sont envisagées pour faire face à la montée des eaux, comme le déplacement du bourg vers une zone plus sécurisée. Mais les avis sont encore partagés parmi les commerçants de Rivière Pilote.

La meilleure solution serait de déplacer le bourg, ou alors chaque commerce décide de partir et de s'installer sur les hauteurs, selon Gilles Durieu.

On ne déplacera pas le bourg, affirme une commerçante. On trouve des solutions. Ce n'est pas une fatalité, même s'il y a le dérèglement climatique. Avant, les rivières étaient curées et on est resté presque dix ans, sans eau. Quand ça montait, ça arrivait dans rue seulement.

Une quarantaine de commerçants et d’artisans sont installés dans le bourg de Rivière Pilote. Près d’une trentaine sont sinistrés.
 

Publicité