Intempéries : Catherine Conconne demande une rapide reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour la Martinique

intempéries
Dégâts vert pré (robert)
©M et Mme Bullet
Face aux évacuations de familles et aux nombreux dégâts occasionnés par les intempéries en Martinique, la sénatrice Catherine Conconne demande (jeudi 12 novembre 2020) que la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle soit déclenchée rapidement par l'Etat.
Des familles désemparées qui se retrouvent sans toit, des routes fracturées par les fortes intempéries qui traversent la Martinique depuis le 5 novembre 2020, des dégâts qui ne se comptent plus sur le réseau routier et électrique notamment dans le nord-atlantique de l'île.

La sénatrice Catherine Conconne vient de demander (jeudi 12 novembre 2020)  que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu au plus vite pour les communes du nord au ministre de l'intérieur. 

L'élue alerte également le ministre sur l'aide à apporter aux collectivités pour faire face aux coûts de la remise en état du réseau routier. 

 

La situation est préoccupante, d’autant que les pluies doivent se poursuivre dans les jours qui viennent. Les communes les plus sinistrées : le Lorrain, le Robert, Sainte-Marie, la Trinité, Marigot, Basse-Pointe et le Gros-Morne, vont entreprendre une démarche commune de demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. 

Catherine Conconne. Sénatrice de Martinique.


Une indemnisation rapide permettrait, affirme la sénatrice de rendre possible une indemnisation rapide des victimes de ces intempéries. 
 

 

 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live