martinique
info locale

Intempéries : des dégâts à Sainte-Marie et à Saint-Pierre

intempéries
Intempéries 28 mai
À Saint-Pierre et à Sainte Marie les fortes pluies provoquent des dégâts. ©Réseaux sociaux
Les pluies provoquées par le passage d'une onde tropicale sur la Martinique depuis cette nuit (samedi 27 au dimanche 28 mai) ont fait plusieurs dégâts. Des glissements de terrains, des maisons innondées et plusieurs rivières sorties de leur lit et pertubent la circulation. 

C'est à Sainte-Marie que l'onde tropicale arrivée dans la nuit de samedi à dimanche (28 mai) a provoqué le plus de dégâts visibles.
La maison d'un habitant du quartier Derrière Morne a été touchée par un glissement de terrain très important ce matin (28 mai). Les pompiers et les employés municipaux ont été mobilisés.
De plus, le local des services techniques, le restaurant de la distillerie et d'autres sites sont complètement inondés. 
À l'entrée de la commune, le rond-point Venkatapen situé à la plaine de l'Union (à quelques mètres de la Place Clarissa Jean-Philippe) est complètement innondé. 

Voir les photos : 
Inondation à Sainte-Marie
6
Le rond-point Vakatapen à Sainte-Marie (28 mai 2017) ©C.Marre
La rivière des Pères entre Saint-Pierre et Prêcheur (28 mai 2017)
©Réseaux sociaux
Pluies intenses dans le nord
Image d'illustration (inondation à Sainte-Marie) ©C.Marre
Sainte Marie
©Réseaux sociaux
Restaurant inondé
Le restaurant près de la distillerie de Sainte-Marie est inondé (28 mai 2017) ©C.Marre
Restaurant inondé
©C.Marre

La rivière du Lorrain est sortie de son lit et semble déchaînée.
Voir la vidéo sur les réseaux sociaux : 


À Saint-Pierre également 

L'onde tropicale arrivée dans la nuit de samedi à dimanche (28 mai) a provoqué le débordement de la rivière des Pères qui traverse la RD10 entre Saint-Pierre et le Prêcheur. La route est complètement bloquée entre les deux communes. 

Voir la vidéo publiée sur les réseaux sociaux : 
"Nous ne sommes même pas en pleine saison des pluies et nous nous demandons ce qui va se passer à l'approche d'une saison qui est annoncé assez active" précise Christian Rapha, le maire de Saint-Pierre. Cette situation serait récurrente au moindre mauvais temps.
Les six maires du Nord caraïbe ont tenté d'alerter la CTM pour désenclaver la région par le biais d'une lettre commune envoyée à la collectivité. 

Écoutez Christian Rapha qui s'étonne des réponses qui lui ont été apportées :

Interview de Christian Rapha

 Daniel Marie-Sainte, porte-parole du Conseil Exécutif CTM chargé notamment des infrastructures, refuse de polémiquer sur les ondes "avec un maire débutant", nous écrit-il.

"Le courrier transmis au maire de Saint-Pierre ne parlait nullement du pont "submersible " de la Rivière des Pères. Ce pont a été construit depuis longtemps par le Conseil général. Il ne s'agit pas d'une réalisation récente de la CTM! Je ne comprends pas pourquoi le maire de Saint-Pierre veut me rendre responsable de l'inondation de ce "gué" conçu à l'époque comme tel. Le courrier répondait à une demande de ralentisseurs dans le bourg de Saint-Pierre, qu'il à formulé auprès de la CTM.
 
Je lui ai rappelé les dispositions du Code Général des Collectivités qui prévoient que, dans l'agglomération d'une commune, c'est le maire qui est compétent pour la mise en place de ce type de dispositif de sécurité des personnes. Étant entendu que la CTM peut l'aider financièrement s'il en fait la demande. En conclusion, je me refuse de "polémiquer" avec un maire débutant qui n'a pas encore l'air de bien connaître le champ réglementaire de ses compétences.
 
Je ne l'ai jamais rencontré, pourtant à chacune de ses prises de paroles sur vos antennes, Il ne rate pas l'occasion de mettre en cause la CTM. J'ai choisi de ne pas lui répondre ... sur le même plan et de continuer à remplir mes responsabilités de mise à niveau progressive du réseau routier de la CTM dont j'ai la charge".
Publicité