Intempéries : le nouveau schéma de circulation des poids lourds du nord Atlantique passe par la ville de Saint-Pierre

intempéries
camions à Saint-Pierre
Camions de passage dans le bourg de la ville de Saint-Pierre ©Martinique la 1ère
Les poids lourds se rendant dans les communes du Nord Atlantique au nord de Sainte-Marie, passent désormais par la ville de Saint-Pierre. C’est la conséquence directe des pluies diluviennes qui ont emporté une portion de la RN1 entre Sainte-Marie et le Lorrain.
La ville de Saint-Pierre est le nouveau point de passage des poids lourds. Le réseau routier est surtout impacté sur la RN1 au niveau de Fonds Saint-Jacques à Sainte-Marie où il y a un gros glissement de terrain. La circulation étant devenue impossible pour les véhicules de fort tonnage, les poids lourds se rendant dans les communes du Nord Atlantique au nord de Sainte-Marie, passeront désormais par la ville de Saint-Pierre.

C’est ce que prévoit l’article 2 de l’arrêté pris par la CTM et la Ville de Sainte-Marie le 14 novembre 2020. Une grande partie de la déviation de la circulation des poids lourds transitera par la Côte Caraïbe.
Poids lourds
©Les poids lourds passent dans le centre-ville • ©Martinique1ère

Charge supplémentaire pour le centre-ville


Le bourg de Saint-Pierre, déjà traversé par des centaines de camions des carrières sera impacté par cette nouvelle situation.
Sans connaître exactement le nombre de véhicules concernés par cette déviation, il ne fait pas de doute que leurs passages sur la RN2 depuis Schoelcher jusqu’à leur destination finale Grand-Rivière, Lorrain, Macouba, Basse-Pointe, Marigot ou nord de Sainte-Marie, vont occasionner des nuisances nouvelles.

Les Pierrotins dénonçaient par le passé les nuisances causées par le passage incessant des camions qui transportent les matériaux de la carrière et de la sablière de Saint-Pierre.
Christian Rapha
©Cap/FB/ Ville de Saint-Pierre/Christian Rapha
La solidarité avec le nord atlantique doit prévaloir écrit Christian Rapha, le maire de Saint-Pierre, sur son compte Facebook.

J'invite donc les Pierrotines et les Pierrotins à la patience. Il en va de la continuité de l’activité économique du Nord Atlantique. Néanmoins, j’ai appelé l’attention du sous-préfet sur la nécessité de réduire le plus possible dans le temps ce dispositif transitoire qui sollicitera les infrastructures routières et singulièrement les ouvrages et ponts de Saint-Pierre. Ceux-ci - qu’il s’agisse des portions de la RN2 ou des routes communales comme la rue de la Vieille Halle- pourraient avoir du mal à supporter la charge supplémentaire des semi-remorques de bananes.

Christian Rapha, maire de Saint-Pierre


Le maire de la commune souhaite que les entreprises  du BTP trouvent des solutions techniques viables et efficaces à la demande de la CTM en charge de la gestion de cette crise.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live