publicité

Les internautes solidaires d'une grand-mère surinamienne accusée de trafic de drogue

Au Suriname, une grand-mère âgée de 75 ans est accusée de trafic de drogue. Est-elle victime d’un complot monté par ses proches? Est-elle une trafiquante ? L’enquête policière est en cours. Les internautes, qui ont créé un groupe de soutien, estiment qu'elle doit être innocentée.
 

© RS
© RS
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le
Mamie Nankoemarie, une grand-mère âgée de 75 ans, réside à Kwatta, un quartier situé à l’ouest de Paramaribo, la capitale surinamienne. Selon ses voisins c'est une gentille dame, courtoise et aimable.
 

La police l’accuse de trafic de cocaïne et de marijuana


Les forces de l’ordre ont interpellé Mamie Nankoemarie après avoir arrêté 4 jeunes hommes âgés de 15 à 20 ans. Ils vendaient des petites quantités de drogue. L’un d’entre eux a des liens de famille avec Mamie Nankoemarie.

Les jeunes ont admis qu’ils vendaient de la drogue sous les ordres de la vieille dame. Un voisin confirme leur version des faits. "Ça dure depuis des années. Tout le quartier est au courant", déclare-t-il. L’un de ses clients affirme qu’elle est un dealer hautement respecté.

Ses drogues sont toujours de bonne qualité et elle est toujours très aimable, selon un client.  

L’une de ses filles a démenti la participation de sa mère dans ce trafic. "Mami Nankoemarie souffre de problèmes cardiaques. Elle a l’habitude de s’asseoir devant sa maison pour prendre l’air et non pas pour vendre de la drogue. Ce sont les jeunes qui s'adonnent au trafic de drogue dans la maison de la vieille dame", s'insurge-t-elle.

Selon la police, 7 grammes de crack cocaïne ont été saisis ainsi qu’une quantité de marijuana.


Une partie de la population surinamienne solidaire de la vieille dame

 

Sur la toile, on l’appelle Gaza Nani. On la compare aux palestiniens qui connaissent des conditions de vie difficiles à Gaza. Le hashtag FreeGazaNani a été créé.

Sur les réseaux sociaux, on raconte que Mami Nankoemarie vendait de la drogue pour arrondir ses fins de mois. Sa pension est insuffisante pour vivre. Au Suriname, on estime que lorsqu’une personne âgée doit vendre de la drogue, c’est surtout une indication des problèmes sociaux du pays.

 Elle ne vend pas des kilogrammes seulement quelques grammes par ci par là pour acheter du pain, du lait et de Masala, écrit l’un de ses fans.

La Colombie avait Pablo Escobar. Le Suriname a Gaza Nani. Les internautes soutiennent Mami Nankoemari © opiumnoirblog
© opiumnoirblog La Colombie avait Pablo Escobar. Le Suriname a Gaza Nani. Les internautes soutiennent Mami Nankoemari
Tous demandent à la police d’arrêter plutôt les gros trafiquants. Une photo postée sur Internet montre Mami Nankoemarie en train de faire un geste de gang. Ceci a alimenté les théories selon lesquelles elle est en réalité un gangster. Mami Nankoemarie a été libérée en attendant la fin de l’enquête policière.   
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play