publicité

Le Jazz est mort, vive le Carnival

À peine le Saint-Lucia Jazz Festival achevé que notre île voisine se met déjà à l'heure de son carnaval. La deuxième édition du Soleil, Summer Jazz Festival qui fait suite aux feu Jazz & Arts Festival promet un bon développement au pays.

La scène jazz à Pigeon Island dimanche 13 mai 2018. © Fabrice Théodose
© Fabrice Théodose La scène jazz à Pigeon Island dimanche 13 mai 2018.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
Le Saint-Lucia Jazz Festival s'est clôturé dimanche soir (13 mai) non pas en Jazz, mais en Soca. En effet, c'est ainsi que le Saint-Lucia Tourism Board a décidé d'annoncer l'ouverture des festivités carnavalesques qui s'étaleront de juin à juillet.

Destra et Shal Marshall de Trinidad ainsi que des artistes sainte-luciens ont "ambiancé" les festivaliers jusqu'à minuit passé, faisant suite à la programmation exclusivement jazz de dimanche après-midi (13 mai 2018), jour de fête des Mères dans le pays.
Extrait Final Saint-Lucia Jazz Festival
Les familles et les mères bien endimanchées, ont répondu présentes pour ce rendez-vous traditionnel sur ce site. L'organisation ayant gardé les mêmes dates pour caler ce Saint-Lucia Jazz Festival qui s'achève toujours pour le mother's day à Pigeon Island.

Mais il y avait tout de même nettement moins de monde que d'habitude pour applaudir et swinguer sur Avery Sunshine et son Jazz Groovy, sur le génial Robert Glasper et son concept envoûtant de R+R=Now, sur l'enfant du pays Ronald Boo Hinkson qui est venu présenter la relève musicale sainte-lucienne et sur l'ouverture avec le pianiste martiniquais Frantz Laurac. L'artiste était heureux d'être sur une scène aussi prestigieuse, mais aussi d'avoir été convié à participer à cette fête en ayant été directement appelé, sans l'intermédiaire de quelconque tourneur. Une certaine reconnaissance pour lui, mais aussi une volonté de collaboration entre nos deux îles.
Le pianiste martiniquais Frantz Laurac a fait l'ouverture dimanche 13 mai à Pigeon Island. © Fabrice Théodose
© Fabrice Théodose Le pianiste martiniquais Frantz Laurac a fait l'ouverture dimanche 13 mai à Pigeon Island.

Un after-jazz, Carnival Kick-Off endiablé


Certes, ce pari était risqué là aussi, mais pari réussi et qui n'a pas gêné outre mesure les puristes qui en ont eu pour leur compte pendant toute la semaine, avec du Jazz, toujours du Jazz et rien que du Jazz dans les hôtels prestigieux du nord de l'île. Un retour aux sources qui n'a pas encore conquis les Sainte-Luciens. 

L'option festive sur Pigeon Island avait de quoi rassurer également les néophytes et les festivaliers de tout bord, faisant ainsi de ce dimanche un rendez-vous bien plus populaire que les autres temps de la semaine.

Ces concerts étaient vraiment pour une catégorie sociale, à la fois par le choix des lieux mais aussi par les prix des soirées (entre 100 et 270$EC soit entre 34 et 90€). Habituellement des concerts gratuits étaient organisés un peu partout sur l'île, mais également dans des bars et restaurants. On ne sentait pas encore l'esprit Jazz et festif dans le pays. Un challenge sur lequel devra se pencher l'organisation pour reconquérir son coeur de cible et en faire un rendez-vous populaire.

It's Carnival time


Ce côté populaire sera mis en exergue pour le prochain temps fort du Soleil Summer Jazz Festival. Il s'agit du Saint-Lucia Carnival dont le paroxysme aura lieu les 16 et 17 juillet prochains avec le vidé dans les rues de Castries. Mais, dès le 23 juin et jusqu'au 1er août, des manifestations carnavalesques de toutes sortes seront organisées dans le pays entre les vidés, les compétitions de groupes ou de chansons et soirées en tout genre.

De quoi ramener les fêtards dans le pays, notamment ceux de la Martinique, car l'île a perdu la Mercury dont le retour est annoncé en Martinique. Cette grande fête nautique organisée par des Martiniquais représentait une manne financière considérable pour l'économie de notre île voisine. Il faudra dorénavant qu'elle fasse sans, donc focus sur son Carnival.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play