publicité

diversité

rss

"Je me définis... dans ma tête en tout cas, comme une femme"

Kathleen, une femme transgenre. Dans le cadre de la journée internationale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, jeudi 17 mai, elle a souhaité témoigner et raconter sa vie de "trans" afin d'aider à dépasser les préjugés. 

Kathleen est une transgenre qui souhaite témoigner pour changer les préjugés. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Kathleen est une transgenre qui souhaite témoigner pour changer les préjugés.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
"Je me définis comme... dans ma tête en tout cas comme une femme, sans pour autant me leurrer, me mentir. Je sais très bien que mon sexe de naissance n'est pas celui d'une femme", affirme Kathleen. 


Même si elle est née homme, c'est désormais en femme qu'elle poursuit sa vie d'adulte. Afro frisé, manucure impeccable et look de working girl, Kathleen est une transgenre. Mais pas question pour elle d'être définie comme une transsexuelle. "La transsexuelle, ça ramène plus au sexe alors que la transgenre n'est pas obligée d'être opérée ou hormonée pour se sentir femme en fait". 



Mais difficile d'être accompagné médicalement en Martinique pour féminiser son corps. "Si vous avez des sœurs, des copines, vous pouvez leur demander de se faire prescrire des pilules fortement dosées en œstrogène qui développent la pousse de la poitrine, des hanches. Mais avoir des hormones à proprement parlé c'est assez difficile", insiste Kathleen. 



(Re)voir le témoignage avec les images de Guilhem Fraissinet. 
societe


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play