martinique
info locale

Le journaliste Gabriel Gallion est décédé

médias
Gabriel Gallion
Gabriel Galion (1956-2017) ©Martinique1ere
Le journaliste martiniquais Gabriel Gallion est décédé ce mercredi matin à l'hôpital Pierre Zobda Quitman des suites d'une longue maladie, à l'âge de 61 ans.
Ses proches redoutaient cette issue fatale depuis plusieurs semaines, Gabriel Gallion, le journaliste de France Antilles a rendu son dernier souffle ce mercredi (13 décembre 2017), à l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France.

Il s'était retiré de ses activités professionnelles depuis plus de six mois en raison d'une longue maladie. Gabriel Gallion, journaliste spécialisé dans le traitement de l'actualité parlementaire à Paris pour France-Antilles, était revenu ces dernières années en Martinique pour traiter l'actualité locale. "C'était souvent le dernier à quitter la rédaction", raconte l'un de ses confrères.

Le style de Gabriel Gallion appliqué et incisif, faisait la joie des lecteurs et l'admiration de nombre de ses confrères. "Il faisait partie des journalistes de la vieille école qui considérait que le terrain est la meilleure source  d'information", précise un autre confrère. Gabriel Gallion, ancien président du Club Presse Martinique, avait 61 ans. Les hommages se multiplient...  "Je salue la mémoire de Gabriel Gallion, bon et généreux Martiniquais, excellent professionnel et journaliste éclairé. Que sa famille et ses amis reçoivent mes condoléances les plus attristées", écrit le député Serge Letchimy. "Critique amical de notre monde politique, avec son éternelle cigarette "Gauloise sans filtre", il avait inventé un style investigateur bourru, qui cachait un cœur tendre. Puisse-t-il reposer en paix à côté d’autres grands journalistes martiniquais, historiens de leur époque," résume pour sa part Philippe Petit, président du MLP (Mouvement Libéral Populaire) et président de l'UDI Martinique‍. Réaction d'Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif de la CTM. "C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès de Gabriel Gallion, journaliste au quotidien France-Antilles, observateur attentif de la société martiniquaise. La franchise de ses propos a fait de lui un représentant émérite de la presse martiniquaise"."

"C’est avec émotion que j’ai appris le décès de Gabriel Gallion",
réagit Claude Lise, le président de l'Assemblée de Martinique. "J'ai fait sa connaissance dans les années 80, alors que j’étais député et lui, journaliste parlementaire. J'appréciais chez lui son caractère bien trempé et sa plume acérée. Il avait un profond attachement pour la défense des droits et de la liberté de la presse".

Nous présentons nos sincères condoléances à la famille de Gabriel Gallion et à nos collègues de France-Antilles.
Publicité