Journée de mobilisation "contre la dégradation du service public"

social
Manifestation syndicale
Manifestation des salariés des impôts à la maison des syndicats à Fort-de-France (17 novembre 2016) ©Martinique 1ère
Ce jeudi 22 mars est journée de mobilisation. Plusieurs organisations politiques et syndicales protestent contre "la dégradation du service public", et contre "les attaques du gouvernement". Elles se donnent rendez-vous à la maison des syndicats pour une manifestation à Fort-de-France.
"Ces attaques", comme l’indiquent ces organisations politiques et syndicales, se traduisent par des dégradations des conditions de travail, des plannings imposés à un personnel "à des rythmes très soutenus", l’accueil du public qui laisse à désirer, un manque de matériel. Des stratégies prises par des encadrants contre toute logique et s’avérant inefficace, sur le court ou moyen terme…

Et puis ce déficit de moyens financiers pour remettre les institutions à flot comme c’est le cas dans le secteur de la santé. "Le CHU de Martinique qui cristallise les regards depuis des années déjà, serait le parfait exemple de cette casse du service public", expliquent les dirigeants de la CGTM, l’une des principales centrales syndicales de Martinique.

L'ampleur de la protestation reste à démontrer


Dans la rue sont donc attendus : les personnels de la santé, des collectivités, de la poste, de l’Éducation Nationale...mais aussi, les retraités engagés dans un bras de fer avec le gouvernement sur la baisse de leur pouvoir d’achat, à cause de la hausse annoncée de la CSG (Cotisation Sociale Généralisée).

Reste à savoir combien seront effectivement dans les rues, en tenue de travail, à l’appel de toutes ces organisations...