La "Journée sans portable" nous permet de réfléchir à notre comportement face au smartphone

technologies
Téléphone grand danger
©Martinique la 1ère
Aujourd'hui, c'est la journée mondiale sans téléphone mobile. Pendant 3 jours, nous sommes tous invités à faire sans nos cellulaires. C'est un sacré défi, vu l'utilisation que nous en faisons au quotidien.
Cette journée de sensibilisation existe depuis 2001. Pourtant, très peu de personnes en ont connaissance. La plupart estime que c'est mission impossible. Il s'agit de se passer de son téléphone mobile, pendant trois jours. Et visiblement, la consigne a du mal à passer auprès de ceux que nous rencontrons.

Dépendance et dangers liés aux ondes électromagnétiques

Le téléphone mobile est bien plus qu’un simple téléphone pour beaucoup d’entre nous. Il nous accompagne dans notre quotidien. Pourtant banni dans les établissements scolaires, il est devenu l’outil préféré des enseignants et des élèves.

6 février, jour de la Saint Gaston, une allusion à la chanson de Nino Ferrer

Les journées mondiales sans téléphone mobile ont été lancées par l’écrivain, Philippe Marsollier, afin de nous interpeller sur notre dépendance au téléphone et surtout ses dangers liés aux ondes électromagnétiques. Celui-ci a choisi la date du 6 février, jour de la Saint Gaston, une allusion à la chanson de Nino Ferrer, "Gaston, ya le téléphon qui son, mais ya jamais person qui répond".

En tous cas, le moins qu’on puisse constater, c’est que le téléphone n’est pas prêt de s’arrêter de sonner, pas même pendant ces trois prochains jours.