Les Journées caribéennes de la Jeunesse, marquées par une passion du Christ en créole et en anglais

religion
Jeunes catholiques
Les acteurs du chemin de croix dans le cadre des Journées Caribéennes de la Jeunesse (Vendredi 20 juillet 2018 au couvent de Cluny à Fort-de-France). ©Martinique La 1ère
Le chemin de croix théatralisé a constitué le temps fort des  journées Caribéennes de la jeunesse, vendredi soir (20 juillet 2018), au couvent de Cluny à Fort-de-France. Célébration originale en créole et en anglais à (re)voir.
Le public a semble-t-il été touché par cette célébration sous forme de mise en scène du chemin de croix. Une célébration présentée en créole et en anglais dans le cadre de la 6e édition des Journées Caribéennes de la Jeunesse, vendredi soir (20 juillet 2018) au couvent de Cluny à Fort-de-France.
 
"Les jeunes ont mis tout leur coeur et nous ont aidé à vivre la passion du Christ d’une manière originale entre le créole et l’anglais. C’était une célébration incarnée et non un spectacle", explique le père Bannay, le commentateur de la célébration sur notre site et notre page Facebook.

Sur la scène, les jeunes ont développé les thématiques de la famille et les 170 ans de l’abolition de l’esclavage en Martinique. "On sent qu’il y a eu beaucoup de préparation, beaucoup de joie à faire cela pour prendre leur part dans une société plus juste et contribuer à faire de l’église catholique une église plus vivante et plus dynamique" souligne le père Bannais.

(Re)voir la célébration en présence notamment d'une dizaines d'évêques de la Caraïbe et de 14 délégations de la région.Les JCJ sont "la petite sœur" des Journées Mondiales de la Jeunesse, JMJ. Les JMJ ont été instituées par le pape Jean-Paul II en 1986. Elles sont un évènement annuel destiné à la rencontre des jeunes du monde entier. Les JMJ prennent tous les 2 ou 3 ans une dimension internationale en se déroulant dans une grande métropole. "Chaque regroupement est une invitation à la réflexion sur un thème. Les jeunes du monde entier se réunissent alors, dans la joie avec le Pape", indiquent les organisateurs.

Les JCJ adoptent la même inspiration en réunissant les jeunes catholiques de la région Caraïbe, anglophones et francophones, "dans la bonne humeur et l’unité autour des archevêques et des évêques".