Des Journées Nationales des associations de personnes aveugles et mal voyantes pour récolter des dons

solidarité
Aveugles et accompagnateurs
Des membres de l’Association Martiniquaise des Parents et Enfants Aveugles (A.M.P.E.A) et leurs accompagnateurs. ©FB (A.M.P.E.A)
Comme chaque premier week-end du mois d’octobre, on célèbre partout en France aujourd'hui (et depuis hier samedi 6 octobre 2018), les Journées Nationales des associations de personnes aveugles et mal voyantes.
 
L’édition 2018 est marquée par des quêtes sur la voie publique, comme à Fort-de-France, où l’Association Martiniquaise des Parents et Enfants Aveugles (A.M.P.E.A), a battu le pavé durant la matinée d'hier (samedi 6 octobre 2018).L'objectif est simple : récolter un maximum de dons durant ces deux jours, afin d’aider l’association à survivre et à financer ses différentes actions. "C'est aussi l’occasion de jeter un coup d’œil sur le quotidien de ces personnes atteintes de cécité", explique Thiérry Jalier, le président de l’A.M.P.E.A, qui a définitivement perdu la vue depuis 2016 (et dont le père bien connu, il s'agit du célèbre artiste Maurice Jalier, lui aussi est aveugle).

En dépit de ce handicap lourd sur lequel le regard commence à changer, selon Thiérry Jalier, "il faut avoir la volonté d’être autonome", explique-t-il.