Jovenel Moïse est toujours président d'Haïti mais l’incertitude plane dans le pays

océan atlantique
En Haïti, Jovenel Moïse
Jovenel Moïse fêtait le carnaval avec sa femme à Jacmel au moment des arrestations des individus qui voulaient le remplacer de force. ©haititweets

Dimanche 7 février 2021, 23 personnes arrêtées, accusées de comploter contre la sureté de l’État. Parmi elles, un juge qui devrait remplacer le président Jovenel Moïse dont l'opposition estime qu'il arrive en fin de mandat. Le lendemain l'opposition nomme un nouveau président intérimaire.  
 

Âgé de 72 ans, Joseph Mécène Jean-Louis est juge à la Cour de Cassation d’Haïti. Il a été choisi par l'opposition pour remplacer le président de la République, Jovenel Moïse.

Dans un discours diffusé sur les réseaux sociaux le 8 février 2021, le juge Jean-Louis membre de la Cour de Cassation depuis 2011, a accepté le rôle.

 

 

Cette nomination hors du commun intervient 24 heures après l'échec d'une opération du 7 février 2021. L'opposition voulait remplacer le Président de la République, Jovenel Moïse par un juge de la Cour de Cassation, Ivickel Dabrésil.

Selon l’opposition "le mandat du président Jovenel Moïse a pris fin le 7 février 2021. Il doit quitter son fauteuil".

La tentative se solde par un échec

 

Le 7 février 2021, le Premier ministre Joseph Jouthe surprend tout le pays avec son annonce d'arrestation de 23 personnes. Selon le Premier ministre d'Haïti, ces individus avaient l'intention d'assassiner le président Jovenel Moïse. Des armes, des munitions et de l’argent ont été confisqués.

Le juge Ivickel Dabrésil est interpellé. Selon le Premier ministre, ce juge devrait être installé comme président intérimaire. Marie Louise Gauthier, inspectrice de la Police Nationale d’Haïti, faisait partie des complices du complot.

 

Haïti: arrestation du juge Ivickel Dabrésil
Le juge de la Cour de Cassation, Ivickel Dabrésil, (assis) en état d'arrestation. ©facebook

 

Le président s’accroche au pouvoir

 

Le président estime que son mandat se termine le 7 février 2022. Après l'annulation du scrutin de 2015, Jovenel Moïse a prêté  serment le 7 février 2017 pour un mandat de 5 ans.  

Il me reste 364 jours avant la fin de mon mandat.

Jovenel Moïse sur son compte Twitter

 

 

L’opposition exige le départ du président

Nous attendons que Jovenel Moïse quitte le palais national pour que nous puissions procéder à l’installation de Me Mécène Jean-Louis.

André Michel, membre de l'opposition

 

Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) affirme que le mandat de Jovenel Moïse a bien pris fin le 7 février 2021. Des églises ainsi que la Fédération des barreaux d’Haïti estiment que le président doit quitter le pouvoir.

 

 

Le dimanche 7 février 2021, Jovenel Moïse était loin des agissements à Port-au-Prince. Il s’est rendu à Jacmel pour participer au lancement du carnaval.

Le président d'Haïti est soutenu par Joe Biden, le nouveau locataire de la Maison Blanche. À Washington, on estime que Jovenel Moïse doit quitter la présidence en 2022.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live