publicité

Jumelage réussi à travers deux identités de terroir

Ajoupa Bouillon et Ferté-Imbault (commune du loir-et-cher) ont signé de nouvelles clauses de leur contrat de jumelage, dimanche 10 décembre en Martinique. Ces deux communes vont développer entre elles des liens d'amitié de plus en plus étroits et rapprocher leur identité de terroir.

Isabelle Gasselin, maire de Ferté-Imbault, et Maurice Bonté, maire d'Ajoupa-Bouillon (10 décembre) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Isabelle Gasselin, maire de Ferté-Imbault, et Maurice Bonté, maire d'Ajoupa-Bouillon (10 décembre)
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
La première pierre du jumelage entre La Ferté-Imbault et Ajoupa-Bouillon a été posée le 29 mars 2017. Mais c'est un projet mûrement réfléchi et datant de deux ans, qui réunit ces deux communes par l'intermédiaire de leurs chefs d'édilité : Isabelle Gasselin et Maurice Bonté.

Les richesses du jumelage


La signature du contrat de jumelage en Martinique, hier (10 décembre) a scellé l'union entre ces deux communes et officialiser les projets de coopération économique, touristique, culturelle et sportif.
En dehors des traditionnels échanges de plaques où visites de fêtes patronales, la mobilité des personnels est envisagée. Les deux communes échangeront aussi sur le fonctionnement respectif de leurs conseils municipaux. Ferté-Imbault et Ajoupa-Bouillon signeront l'acte officiel du jumelage en 2018.

(Re)voir le reportage d'Irène Emonidès et Guilhem Fraissinet. 
jumelage

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play