Justin Pamphile, nouveau président de l’Association des Maires de Martinique

politique
Justin Pamphile
Justin Pamphile, 1er magistrat du Lorrain, élu président de l’Association des Maires de Martinique (22 juillet 2020) ©Gérard Cabrimol
C’est le maire du Lorrain qui a été désigné par ses pairs et les EPCI, avec 20 voix (contre 16 pour son concurrent Christian Rapha). Justin Pamphile aura la charge de représenter les 34 communes de Martinique. Il succède à Maurice Bonté, après deux mandatures à la tête de l’AMM.
Maurice Bonté a donc passé le témoin à son collègue Justin Pamphile après 12 années à la présidence de l’Association des Maires de Martinique, laquelle est force de propositions et d’actions auprès des pouvoirs publics (les Ministères, l’Europe, la Caraïbe, les RUP) en matière de gestion communale.
L’AMM créée en 1948, émet également des avis sur les projets de lois et décrets intéressant les 34 villes du territoire.

Le nouveau président sait, comme l’ensemble de ses collègues, combien la tâche est ardue en particulier par rapport à la raréfaction des dotations de l’Etat, l’une des préoccupations majeures de tous les maires de France.  
 

Bol d’air pour les maires


La loi relative à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique adoptée le 19 décembre 2019, dont l'objectif est de "redonner plus de liberté aux maires, de clarifier et de faciliter les conditions d’exercice de leur mandat", devrait être un bol d’air pour ces élus de proximité.

Cette loi prévoit notamment l’assouplissement des compétences en matière de tourisme et d’aménagement du périmètre des communautés, plus d’échanges d’informations entre le procureur et le maire, ainsi que le renforcement des pouvoirs de police de ce dernier, en particulier en matière d’urbanisme.
 

Indemnités revalorisées


En mars 2020, les indemnités de fonction des maires et adjoints des communes de moins de 3 500 habitants ont été revalorisées, dans un contexte budgétaire certes, contraint, pour les 34 000 communes de France et d’Outre-mer, mais dont la responsabilité des chefs d’édilités est mise à l’épreuve au quotidien.
 

D’autres chantiers d’amélioration sont attendus notamment en ce qui concerne l’exercice des compétences à la carte au sein des intercommunalités où une vision plus moderne et souple doit primer pour tenir compte de la maturité du fait intercommunal.

Il en est de même de la nécessité d’avancer sur la composition des assemblées communautaires d’ici 2026 et d’instaurer la parité au sein des instances communales et intercommunales.

L’Association des Maires de France (AMF)


Justin Pamphile qui sera également le représentant de ses homologues de Martinique au sein de l'Association des Maires de France, est conscient de l’immensité de la tâche.
Mais il semble déterminé à assumer cette nouvelle fonction avec la contribution de tous ses collègues, ce que le patron de la municipalité lorrinoise appelle "le sens commun", et faire en sorte "que nous soyons à la fois visibles et reconnus" a souligné le nouveau président de l'AMM.
BIOGRAPHIE DE JUSTIN PAMPHILE

Justin Pamphile est né au Lorrain en 1969. Il est marié et père de famille.

Il fait ses études secondaires au Lycée Frantz Fanon de Trinité et obtient un BTS au Lycée Technique de Fort-de-France. Déjà intéressé par la chose publique, il intègre la filière administration économique et sociale à l’université de Paris XII Créteil, puis se spécialise en gestion des collectivités locales.

- A 23 ans : il est chargé de mission à la délégation interministérielle à l'organisation des Jeux Olympiques d’Albertville sous l’autorité de Jean Glavany, ancien ministre du gouvernement Mitterrand.
- En 1994 : conseiller infos jeunes au Centre Information Jeunesse de Martinique, puis conseiller d’insertion pour les travailleurs handicapés à l’AHPM.
Ensuite, il devient conseiller d’insertion jeunes à la Mission Locale du Nord (MLN) et chef de projet politique de la ville au Prêcheur.
- En 2001, suite à sa réussite au concours d’Attaché Territorial, il entame un nouveau parcours professionnel à la CACEM en tant que directeur de la politique de la ville pour l’agglomération.
- En 1995, c'est avec Siméon Salpétrier (figure du socialisme martiniquais), qu'il effectue ses premiers pas en politique à l'occasion des élections présidentielles et des municipales, paralèllement à son engagement au sein du monde associatif, à l'Eveil et à l’Océanic du Lorrain, pour la gestion de projets divers.
- En 2004, première participation aux élections cantonales, Justin Pamphile est élu Conseiller Général du Lorrain.
- En 2008, le jeune élu devient le 4e vice-président du Conseil Général de Martinique.
Avec le "Rassemblement des Forces Lorrinoises" (RFL), mouvement qu'il fonde avec des amis lorrinois, il gagne les élections municipales et devient alors le plus jeune maire de la Martinique.
- De 2008 à 2014, il est le 4e vice-président de la Communauté des Communes du Nord Martinique. Délégué à la promotion des entreprises, il préside la commission "développement économique".
- En 2010, il rejoint le Groupe Ensemble Pour une Martinique Nouvelle, avec lequel il remporte les élections Régionales.
- De 2010 à 2015, il est 8e Vice-Président du Conseil Régional et président de la Commission Economie Sociale et Solidaire (CESS). Il préside également le Conseil d’Administration de Martinique Initiative, (plateforme pour le financement de la Création d’entreprises en Martinique) et est également administrateur de LADOM.
- En 2014, il est président du Centre de Gestion de la Martinique relative à l'organisation des carrières des agents de la Fonction Publique Territoriale.
- En 2017, il brigue le mandat de député de la Circonscription n°2, celle du Nord de la Martinique.
- Mars 2020, Justin Pamphile a été réélu à la tête de la municipalité du Lorrain, pour un 3e mandat de 6 ans. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live