L’absentéisme des sénateurs de la Grenade bientôt sanctionné

politique
Sen Chester Humphrey
Sen Chester Humphrey (DayBreakGrenada's channel (2012) ©Youtube
Le Président du Sénat grenadien, Chester Humphrey, a annoncé son intention de sanctionner les parlementaires qui s’absenteraient en séance sans justification préalable.
Chester Humphrey, Le Président du Senat grenadien, ne supporte plus le fort taux d’absentéisme qui touche son institution. Il a adressé un courrier aux sénateurs, leur rappelant leurs obligations quand ils ne peuvent pas se présenter une séance ou quand ils doivent quitter. Sans justification valable, les élus absents pourraient perdre leur siège à la Chambre haute.
 
Dans son courrier aux parlementaires, Chester Humphrey les met en garde contre les violations répétées du règlement de la Chambre haute. D’après ce règlement, les sénateurs  doivent informer le greffier du Parlement quand ils ne sont pas en mesure d'assister à une séance. Ils doivent également informer le Président de leurs déplacements à l’étranger, de leurs empêchements personnels ou gouvernementaux.
 
Toutes ces obligations doivent être remplies le plus tôt possible, par rapport à la date de la séance. Sans l’obtention d’une autorisation écrite du président, les sénateurs qui s'absenteront à cinq réunions consécutives, perdront leur siège, en vertu d’un chapitre de l'article 27 de la Constitution grenadienne.
 
Le Sénat de Grenade est composé de sept élus du parti au pouvoir, trois de l'opposition et trois autres, représentant l'agriculture, les milieux d'affaires et les travailleurs. Les récents procès-verbaux des séances de l’institution ont montré que plusieurs sénateurs ont été absents à de nombreuses séances, sans avoir préalablement fourni d’excuse ou sans avoir prévenu le Président de leurs voyages à l’étranger.