L’aide au voyage revalorisée jusqu’à 50% par l’ADOM pour les plus modestes en Outre-mer

Saïd Ahamada, nouveau directeur de L’ADOM et Jean-François Carenco, ministre des Outre-mer, ont formalisé la revalorisation de l'aide au voyage pour les plus modestes des Outre-mer (14 mars 2023).
L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité a décidé d’augmenter le bon d’aide aux voyages en faveur des ultramarins les plus modestes. "Cette augmentation généralisée doit permettre de faciliter la mobilité aller/retour" en France continentale.

"Face à l’augmentation des prix des billets d’avion", l’État, à travers L’ADOM (L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité), a décidé d’augmenter la valeur du bon d’aide à la continuité territoriale. Cette mesure officiellement annoncée mardi 14 mars 2023, concerne "les ultramarins les plus modestes" qui se verront donc rembourser de la moitié de leur titre de transport pour l’hexagone.

L’attribution de cette prise en charge qui était jusqu‘ici de 40% du coût d’un voyage, reste sous conditions de ressources.

Il y aura forcément des personnes qui seront dans le cadre et d'autres qui n’y seront pas. Ce que l'on essaie de savoir avec les services de l'État, c'est le nombre de personnes éligibles à nos dispositifs sur chacun des territoires. Fort de cela, on pourra répondre à chacun des élus qui nous interrogeront pour savoir en gros si les aides ont un impact suffisant ou pas (…).

Saïd Ahamada - nouveau directeur de L’ADOM (depuis le 16 janvier 2023)

"On a une efficacité réelle"…

Je pense très honnêtement, au vu des résultats et au vu de ce que fait L’ADOM, quand on parle de 60 000 bénéficiaires, ce n’est quand même pas rien. Je pense qu'on a une efficacité réelle sur ces territoires et à l'endroit les publics auxquels on s'adresse. Est-ce qu'on peut faire mieux, est-ce qu’on doit faire mieux, je le pense et on travaille tous les jours à faire en sorte que le dispositif s'améliore (…).

Saïd Ahamada (au mic de Mourad Bouretima d'Outremer 1ère)

 6 millions d’euros pour une nouvelle "stratégie"

Ce sont 6 000 000 d'euros qui sont désormais dans les caisses de L’ADOM pour la prise en charge des billets jusqu'à 50%, dans un certain nombre de cas (…). C'est une vraie stratégie, qui n’est pas juste la reconduction d’un billet quand on n’a pas assez d’argent, mais à quel niveau, pour quelle raison, dans quel sens… Les territoires sont très attachés à ce que L’ADOM puisse travailler en aller-retour, aider au retour, à la création de richesses dans ces territoires (…) pour leur développement.

Jean-François Carenco, ministre des Outre-mer

Augmentation généralisée

Cette revalorisation "s’applique à tous les dispositifs d’aide à la continuité territoriale" souligne
L’ADOM. Il s'agit précisément de l'accompagnement dédié au grand public, mais aussi aux jeunes espoirs sportifs, acteurs culturels, doctorants/post-doctorants, ainsi qu'aux familles endeuillées.

L’ADOM (L’Agence De l’Outre-mer pour la Mobilité) est l’acteur majeur de la mobilité des résidents des Outre-mer "au service du développement économique, social et culturel de leur territoire". Son action repose sur "les principes d’égalité des droits, de solidarité nationale et d’unité de la République".