"L'arbre à palabres", une action de médiation culturelle en milieu scolaire

art
Arbre à palabres
L'arbre à palabres. ©D. Bétis

L’arbre à palabres réalisé le 28 mai 2021, au Lycée professionnel de Châteauboeuf à Fort-de-France, est une action de médiation en milieu culturel. Cette opération dénommée "saison Africa 2020" favorise l'échange des élèves avec le designer ivoirien Vincent Niamien.

Initialement prévue de Juin à décembre 2020, l'inauguration de l'arbre à Palabres  s'est déroulée le 28 mai 2021. Elle avait été repoussée à cause de la pandémie de Covid-19.

Vincent Niamey, concepteur

 

Vincent Niamien, artiste designer d’origine ivoirienne, n’est pas un inconnu des jeunes martiniquais. il a mené plusieurs actions pédagogiques auprès des étudiants du campus Carïbéen des Arts.

L'artiste a travaillé avec les élèves du Lycée Polyvalent Victor Anicet, qui se consacrent aux arts numériques, au design et aux arts appliqués.

Son intervention en 2021 avec les élèves du Lycée Professionnel de Chateauboeuf, s'inscrit dans un grand projet "Saison Africa" initié par le Président de la République, Emmanuel Macron. Il s'agit de porter un autre regard sur l'autre.

 

Interview Vincent Niamey

 

Symbole de la transmission intergénérationnelle

 

L’arbre à palabres est un lieu traditionnel de rassemblement et d’expression. Toutes les discussions sont abordées. On parle de la vie en société, des problèmes et conflits rencontrés. C’est le symbole de la transmission intergénérationnelle. Les enfants viennent écouter leurs ainés déclamer des histoires.

Catherine Césaire à l'initiative de ce projet d'échange entre l'Afrique et le Martinique, explique l'importance des échanges et rappelle la valeur de la transmission.

 

Catherine Césaire initiatrice du projet

 

Les responsables du lycée professionnel de Châteauboeuf ont tenu à donner du relief à cette inauguration  le 28 mai 2021 en valorisant les bâtisseurs du monde de demain. 

 

Arbres à palabres
©D. Bétis

L'arbre à palabres est un creuset d'idées mis en commun pour sortir une oeuvre fédératrice pour la société. La nécessité d'un tel arbre au sein de la communauté scolaire est un acte d'ouverture sur le monde, et une projection de dialogues.