L'armée prend une part importante dans le traitement des malades de la Covid-19 en Martinique

coronavirus
Malade et soignants
Prise en charge d'un malade de la covid-19 en Martinique. ©DR
Le dispositif exceptionnel de santé mis en place pour cette 4e vague dramatique de la covid-19 en Martinique, comprend entre autres, une unité militaire baptisée MMR (Module Militaire de Réanimation).

La 4e vague de covid en Martinique est une catastrophe* sans précédent qui nécessite les moyens médicaux les plus sophistiqués comme le MMR (Module Militaire de Réanimation). Ce dispositif est installé depuis le 2 août 2021 au sous-sol de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. C'est le chef de l'État qui en est à l'origine.

Cette opération comporte trois volets essentiels. Un volet de sécurisation de certains sites sensibles dans cette logique sanitaire, un  volet logistique pour aider le flux de matériel sanitaire et un volet authentiquement sanitaire de soins ou de prévention.

Médecin général Jean-Claude, directeur du Module Militaire de Réanimation, professeur de médecine en réanimation

 

80 soignants militaires prennent en charge les malades de la covid-19 atteints de la forme la plus sévère.

Corinne Jean-Joseph et Guihem Fraissinet résument leur visite au coeur de ce module militaire de réanimation.

Le MMR installé au CHUM

*Au 3 septembre 2021, le point épidémiologique publié par la préfecture indique 213 nouveaux cas en 24h, 462 hospitalisés dont 124 en soins critiques et 10 décès supplémentaires (soit 487 morts depuis le début de l'épidémie selon le CHUM).

♦Vaccination

Au 2 septembre 2021, 108 344 personnes ont reçu une injection et 78 139, deux injections.