La team Zouk internationale veut codifier le Zouk et en faire un concours international

danse
Zouk
Des danseurs de zouk ©Capture Facebook de l'Akropolis / DR
Les auteurs, compositeurs et interprètes, Jean-Marc Templet et Patrick Andrey et bien d'autres, ont décidé de codifier le zouk durant deux mois. Puis, ils vont le valoriser à travers le monde, avant un grand concours international en 2023.

Le zouk trouve ses origines en Martinique et en Guadeloupe. Afin de moderniser la musique de Carnaval, le groupe Kassav a créé cette musique. Outre cette mélodie, c'est aussi une danse.

L'art du zouk s'est exporté à travers le monde entier. La définition reste vaste et variée en fonction des pays. 

Zouké
Le chorégraphe Moïse Rippon va devoir codifier le Zouk ©Jean-Marc Templet

Pendant deux mois, après le carnaval, du 7 mars au 08 mai 2022, le chorégraphe Moïse Rippon sera en charge de codifier la danse Zouk, avec Jean Claude Lamorandière, Emy, Jean-Daniel Nadeau, Roger Jalta, Jeeh R de Taxi Zoukeur, Johana Renia et Catherine Laupa.

Le code sera ensuite exporté à l'international.  

Nous avons créé le concours de danse "Zouké". Le Sénégal a voulu reprendre notre concours. Nous avons commencé à faire la promotion mais la pandémie de Covid nous a contraint à la reporter. Durant les confinements, nous avons créé un laboratoire avec Marie-José Gibon, membre du groupe Kassav, pour codifier le zouk. Une fois cela fait, nous voulons présenter tout cela au monde. Des assistants chorégraphes de Martinique et de Paris seront présents pour aider Moïse Rippon. De nombreux grands noms s'engagent à nos côtés.

Jean Marc Templet, chanteur, compositeur, interprète, promoteur culturel et défenseur du Zouk

Zouké
Jean Marc Templet, chanteur, compositeur, interprète, promoteur culturel et défenseur du Zouk ©Jean-Marc Templet

Zouké
Patrick Andrey auteur, compositeur et interprète ©Jean-Marc Templet

Par la suite, les 7 et 8 mai 2022, une master class sera organisée avec de nombreux danseurs. Ils devront s'approprier le zouk. Ensuite, la pédagogie sera présentée lors de plusieurs cérémonies à la population martiniquaise, les 3, 4 et 5 juin 2022.

Quatre pays d'Afrique seront présents : le Togo, le Sénégal, le Burkina Faso et le Gabon. 

L'idée est de faire un festival de danse Zouk à l'avenir. C'est un chantier que nous entreprenons en ce moment pour redonner de la force à notre musique. Je pense qu'il est temps que quelqu'un le fasse. J'ai découvert le Zouk très jeune. Chez nous, en Martinique, il faut que cette musique soit soutenue, qu'elle entre dans une nouvelle dimension. J'y crois, le zouk n'est pas du tout mort.

Jean Marc Templet

Enfin, le concours "Zouké" se déroulera en Martinique, puis en Guadeloupe avant de s'exporter à l'international. Le gagnant de chaque pays, participera à la grande finale en 2023 en Martinique. 

Zouké
La marraine du concours "Zouké" Marie-Josée GIbon ©Jean-Marc Templet

Ce projet se développe en quatre volets d'après les initiateurs. "Le premier c'est la pédagogie. Les organisateurs souhaitent apprendre à tout le monde, aller dans les écoles ou dans les différentes cérémonies pour zouker. 

Il y a un volet culturel. Ce nouvel engouement doit pousser les artistes à composer de nouveau et se produire notamment dans les hôtels.

Il y aussi un aspect touristique. Nos visiteurs seront invités à assister aux festivals. Et découvrir la Martinique après avoir appris le Zouk. L'image de notre île s'exportera.

Enfin, un aspect économique. Les touristes ainsi que les locaux vont consommer, remplir les hôtels, les avions...

Pour que ce projet ambitieux puisse voir le jour, le collectif d'organisation à mis en place une cagnotte en ligne.