L’esprit de Noël plane sur la ville de Fort-de-France

noël
61bdfe29f2cbb_le-marche-aux-legumes-de-fort-de-france.jpg
Le marché de fort-de-France. ©Daniel Betis
Le frémissement de Noël se fait sentir à Fort-de France. Les rues grouillent de monde, des musiques de circonstance fusent des magasins et les marchés de viande et de légumes s’animent.

Dans les deux grands marchés couverts de Fort-de-France (marché aux légumes et marché de viandes) la vie prend une toute autre forme. Les consommateurs se conforment aux règles sanitaires en vigueur et chacun attend son tour paisiblement.

Les étals sont bien décorés. L'accueil est de mise. "Puis-je vous conseiller ?" lance une jeune marchande de liqueurs (shrubb, punch coco, pour les fêtes de fin d’année), sous les yeux amusés de l'un de ses collègues, vendeur de liqueurs locales.

61be0273cc954_un-marchand-devant-son-stand-de-liqueurs-pays-attend.jpg
Les marchands et marchandes étalent la diversité de leurs produits. ©Daniel Betis

D’autres proposent des tisanes, des "rimed razié" (plantes à usage thérapeutique). Une marchande étalent ses légumes pays en grande partie de l’igname pour les repas du réveillon.

C’est la tradition, cochon roussi et igname. Après avoir regardé la messe à la télé, on se met à table en petite famille pour célébrer la naissance du Christ. La Covid a changé les habitudes, on fête en petit comité

Une vendeuse du marché couvert aux légumes

Non loin, la présidente de "Machann foyal", Evelyne Famibel écoule ses groseilles. Elle est accompagnée de son petit fils. "J’aide ma grand-mère à perpétuer la tradition. C’est enrichissant pour un jeune de vivre une séquence marché ". 

61be12283e85a_quand-le-petit-fils-suit-sa-grand-mere-ca-valorise-la-tradition.jpg
La tradition valorisée quand le petit fils accompagne sa grand-mère. ©Daniel BETIS

Le marché aux viandes

Plusieurs box, Lucenay, Louvounou, Butin sont pris d’assaut. "La viande est belle. De nos jours, on ne connaît pas la viande, c’est bon d’expliquer au boucher ce que vous voulez. Il vous conseille" explique une jeune fille.

 Quelques mètres plus loin, une dame au chapeau bakoua commande des grillades pour le 24 décembre. Le marché aux viandes retrouve sa vitalité d'il y a quelques mois.  

61be0d54b21bd_une-longue-queue-devant-un-box-de-viande-a-fort-de-france.jpg
une longue queue devant les box ©Daniel BETIS

À quelques jours de la nativité, les uns et les autres s'apprêtent à partager conformément à l’esprit de noël. C'est bon à prendre par ces temps de morosité.