L'histoire des tribus amérindiennes qui ont migré au 9e siècle notamment vers la Martinique

histoire
Kalinagos
Les premiers Amérindiens des Antilles. ©Martinique la 1ère
Nous-nous intéressons cette semaine à la Martinique Précolombienne.
Avant l’arrivée de Christophe Colomb et des conquistadores Espagnols, les îles de la région étaient peuplées par des tribus amérindiennes. Le contact avec les européens et la colonisation auront raison de ces populations.
 
Nous sommes à la fin de l’année 1658. La Martinique va vivre une bataille qui changera radicalement sa destinée.
Sur la pression du Conseil Supérieur de la Colonie, Marie Du Parquet (veuve de Jacques et nouvelle propriétaire des îles Françaises des Antilles), donne l’ordre aux soldats Jésuites et Dominicains d’attaquer les Amérindiens sur leur territoire, du côté de l’actuelle ville de Sainte-Marie.
Bataille
Les Amérindiens sont attaqués sur leur territoire par les soldats jésuites et dominicains (1658). ©Martinique la 1ère
C’est un massacre ! Une épuration ethnique est en marche ! Plus de la moitié de la population amérindienne de l’île sera décimée. Les survivants trouveront refuge sur les îles voisines de la Dominique et de Saint Vincent.

(Re)voir notre dossier.
Histoire des populations précolombiennes en Martinique.
Le peuplement de la Martinique et des autres îles des Petites Antilles a débuté il y a environ 3500 ans. De récentes avancées archéologiques permettent aujourd’hui de mieux comprendre comment les premiers habitants sont arrivés.

Les premiers Amérindiens des Antilles naviguent sur des pirogues en bois fouillé. Des embarcations monoxyles qui donneront naissance au gommier, quelques siècles plus tard. Nomades par essence, ces peuples ne feront que passer dans l’arc Antillais.

Les premiers sédentaires arriveront plus d’un millénaire après, par le sud cette fois. Ces populations, dites Saladoïdes, parce qu’originaires de la région de Saladero, dans l’actuel Venezuela, parlent des dialectes appartenant au groupe linguistique Arawak. Ces agriculteurs vont durablement s’installer. En particulier dans les Grandes Antilles.

Jusqu’à récemment, les livres d’histoire nous enseignaient que ces "nouveaux habitants" des îles sous le vent, que les conquistadors Espagnol baptiseront les Caraïbes (les cannibales), auraient massacré et chassé les "gentils Taïnos" vers les Grandes Antilles.
Il s’agirait d’un seul et même peuple qui aurait, au fil des siècles, évolué différemment dans les Grandes et les Petites Antilles.
Kalinago
Représentation d'une famille de Kalinago. ©Martinique la 1ère
Quant à cette histoire d’extermination ou de remplacement de population ; elle a bien eu lieu dans notre région Caraïbe, mais pas entre Amérindiens selon les historiens interrogés.

Le contact entre l’ancien et le nouveau monde causera effectivement la perte des Kalinagos. Mais les guerriers Amérindiens ne se laisseront pas éliminer sans résister.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live