L’ouragan Sam devrait passer au nord-est de l'arc antillais entre mercredi et jeudi...houle prévue en Guadeloupe et Martinique

météo
Ouragan Sam
La position de l'ouragan Sam le 28 septembre 2021 à 15h46. ©NHC
Désormais de catégorie 4 mais de petite dimension, l’ouragan Sam devrait passer au nord est de l'arc antillais entre mercredi et jeudi, avant de s’éloigner selon Météo France. Une "houle énergétique" est attendue dans les îles du nord en Guadeloupe. Agitation plus légère prévue en Martinique.

Sam s'est renforcé cette nuit et est redevenu un ouragan de catégorie 4 indique Météo France. Ce mardi 28 septembre 2021 en milieu de journée, il se situait à environ 700 km à l'est de La Désirade et se déplaçait vers le nord­-ouest à 15 km/h. Les vents les plus forts sont proches de 215 km/h en moyenne, avec des rafales de 260 km/h. 

Malgré une imposante masse nuageuse, c'est un ouragan "de petite dimension", avec des vents de force ouragan qui s'étendent sur un rayon maximal de 65 km. Il devrait rester ouragan majeur d'au moins catégorie 3 jusqu'à samedi.

 

Sam devrait passer au Nord-Est de l'arc antillais, entre mercredi et jeudi, puis s'éloigner. 

 

Il est maintenant très probable pour qu'il reste suffisamment éloigné pour qu'aucun territoire ne soit directement impacté.

(Météo France)

 

Néanmoins, "Sam occasionnera quelques effets indirects sur nos îles pendant les 3 ou 4 prochains jours, avec l'arrivée d'une houle énergétique de nord-est, avec des déferlements de plus en plus importants sur les côtes nord et est des Iles du Nord, et dans une moindre mesure en Guadeloupe et plus au sud" ajoute Météo France, dans son bulletin de la mi-jounée du mardi 28 septembre. "Des pluies parfois localement intenses et orageuses" sont également attendues.

En Martinique

 

Après de fortes averses sont observées en Baie de Fort-de-France en début d’après-midi, il faut s’attendre durant les prochaines heures, à d’autres "averses bien marquées donnant de bons cumuls sur le littoral Caraïbe. Elles prennent parfois un caractère orageux".

Le vent de dominante est reste faible, en revanche, la "houle énergétique" provoquée par l'ouragan "arrive progressivement à la côte Atlantique et génère une très légère agitation".