La 31e édition des bourses Alizés récompense Meïssane Carpin et Ketsia Sivatte

éducation
Lauréats de la bouse Alizés 2021
Les 13 lauréats de la bourse Alizés 2021. ©F. Defremont
13 lauréats ont obtenu des bourses de 1 000 à 30 000 euros. La remise des prix a eu lieu mardi 6 juillet 2021 à Schoelcher en présence des parents, des proviseurs des établissements et des membres du jury. Créée en 1989, l’association regroupe des chefs d’entreprises qui accompagnent les jeunes.

La remise des prix a eu lieu mardi 6 juillet 2021 à Madiana (Schoelcher) en présence des parents, des proviseurs des établissements et des membres du jury. Ces jeunes filles et garçons représentent l’avenir de la Martinique. 

Bourse Alizés
Soirée bourse Alizés 2021. ©F. Defremont

Meïssane Carpin du lycée de Bellevue a obtenu la bourse Alizés dans la catégorie générale et Ketsia Sivatte du lycée polyvalent de la Jetée, le premier prix dans la filière professionnelle. 

Maïssane Crapin bourse Alizés 1er prix générale
©F. Defremont

En tout, 13 lauréats ont été récompensés, 10 dans la filière générale et 3 pour le baccalauréat pro (depuis 4 ans), avec des bourses Alizés de 1 000 à 30 000 euros (6 000 euros par an, sur 5 ans pour le lauréat du prix). 

    Meïssane Carpin du lycée de Bellevue, lauréate de la bourse Alizés, envisage de travailler dans le secteur du social. La jeune femme de 17 ans a déjà beaucoup de projets. 

    Meïssane Carpin (bourse Alizés)

    Comme chaque année depuis 31 ans, les bourses Alizés récompensent des jeunes qui se sont distingués par leurs notes, leur valeur et la présentation de leurs projets.

    Des jeunes avec des projets tels que astrophysiciens, ingénieur, médecin, chercheur, avocat international, neurochirurgien, médecin dermatologue avec une pharmacopée antillaise, ingénieur aéronautique ou gastronomie médicale. 

    Ketsia Sivatte Bouse Alizés 1er prix pro
    ©F. Defremont

    Âgée de 18 ans, Ketsia Sivatte, premier prix dans la filière professionnelle du lycée polyvalent de la Jetée, veut développer une gastronomie en tenant compte des pathologies le diabète, le cholestérol ou les intoléreces alimentaires. 

    Ketsia Sivatte (bourse Alizés)

     

    Selon, Alexandra Elizé, la présidente de la bourse Alizés, le cru 2021 semblait difficile à départager. 

    Alexandra Elizé (bourse Alizés)


    Créée en 1989, l’association regroupe des chefs d’entreprises privées (5 cette année) qui accompagnent les jeunes Martiniquais vers l’excellence. 

    Les lauréats

    Filière générale

    1. Meïssane Carpin - 19,35/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Bourse Alizés 6 000€/an pendant 5 ans
    2. Koralie Theresine 18,33/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Chèque 3000€
    3. Enzo Kazadi-Augier 18,46/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Chèque 2 500€
    4. Théophile Bannais 17,66/20 mention très bien - Chèque 2 000€
    5. Raphaël Alger 18,48/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Chèque 1 500€
    6. Sohanne Longchamps 16,81/20 mention très bien - Chèque 1 000€
    7. Alexia Ram 18/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Chèque 1 000€
    8. Fantin Barbier 17,32/20 mention très bien - Chèque 1 000€
    9. Matteo Toutain 18,26/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Chèque 1 000€
    10. Jonas Valley 19,07/20 mention très bien avec les félicitations du jury - Chèque 1 000€

    Filière professionnelle

    1. Ketsia Sivatte 16,54/20 mention très bien - Chèque 4 000€
    2. Woodnor Joly 14,96/20 mention bien - Chèque 2 000€
    3. Williams Charles-Edouard 16,24/20 mention très bien - Chèque 1 000€