La Caisse Générale de Sécurité Sociale de Martinique est critiquée par les usagers... et le personnel

polémique
Montage Sécurité Sociale Martinique CGSS
Différents bureaux et agences de la CGSS de Martinique. ©Capture Facebook CGSS Martinique / JCS

Depuis plusieurs mois, les démarches à la CGSS de Martinique sont un véritable parcours du combattant. Les témoignages d'assurés excédés se multiplient et plus encore avec la crise sanitaire. Désormais c'est l'un des syndicats de l'institution qui tire la sonnette d'alarme sur la situation.

Retard de paiement, difficulté pour obtenir un document ou encore rencontrer un agent pour régulariser sa situation... des démarches très compliquées pour les assurés de Martinique. 

Ma grand-mère qui a 100 ans a besoin d'un document par rapport à sa retraite. Il est impossible d'obtenir cette attestation sans passer par le site et le compte Ameli. Évidemment c'est compliqué pour elle d'aller sur internet, mais ma tante qui est passée par le site pour demander ce document n'a jamais eu de réponse jusqu'à maintenant.


Dans une situation délicate suite au retard de paiement de sa pension et l’absence de réception dans certaines agences, cet autre bénéficiaire, en situation de handicap, a tenté par tous les moyens d’être reçu, mais sans succès. 

Vous arrivez là, tout est fermé. Avec plusieurs riverains, on a sonné, on attendait et personne ne vous reçoit. Vous voyez de la lumière, des gens qui regardent à travers la fenêtre, mais personne ne vous ouvre. Jusqu'au moment où j'en ai eu marre, j'ai été à la sortie des véhicules, derrière le bâtiment. Et là, j'ai tapé sur la porte et personne ne m'a reçu.

 

Je n'ai plus rien pour vivre. Je ne suis plus heureux, je suis triste, j'ai une maladie qui m'a pourri toute ma vie. Je n'ai plus d'ambition, de projet.

À cause d'eux je vais être fiché à la banque de France, j'ai reçu un courrier pour que je régularise ma situation.

Mon loyer, je suis en retard de 3 mois et je ne vis de rien. 


Des cas qui sont loin d'être isolés. Depuis plusieurs mois, les témoignages d'assurés excédés suite à des démarches infructeuses se multiplient et plus encore avec la crise sanitaire.

Le syndicat dénonce 


Dans un courrier en date du 1er mars 2021, le syndicat CGTM-FSM a adressé une "Lettre ouverte à la population martiniquaise et particulièrement aux usagers de la CGSS Martinique". Dans ce document, le syndicat met en lumière les difficultés du personnel à assurer sa mission au quotidien. 

CGTM-FSM Lettre ouverte à la population martiniquaise et particulièrement aux usagers de la CGSS Martinique

Nous espérons que le message sera entendu parce que nous sommes conscients nous en tant que salariés et encore plus au syndicat qu'il y a des difficultés. Il ne faut pas croire, nous comprenons les difficultés des usagers de la CGSS.

 

Mais il y a la souffrance de nos collègues. Ils se retrouvent confrontés à cette population qu'ils n'arrivent pas à satisfaire. Et ils nous disent que dans leurs services et leurs activités, au quotidien, ils ne s'y retrouvent plus.

Car au niveau des instances dirigeantes, ils ont des directives contradictoires. Ils voudraient satisfaire la population, les usagers, mais des fois, ils ne savent plus où donner de la tête.

 

Il y aussi le problème d'effectif. Quand les collègues partent à la retraite, ils ne sont pas remplacés puisqu'on nous dit que tout est automatisé avec les services en ligne.

Mais les instances dirigeantes semblent oublier que la population est vieillissante et que nous avons également une population précaire. Ce ne sont pas forcément des gens qui vont privilégier d'acheter un ordinateur pour utiliser les services en ligne. 

Christelle Cyr-Athis, secrétaire générale de la CGTM-FSM à la sécurité sociale


Un manque de moyens, alors que selon le syndicat, la CGSS doit assurer plusieurs missions. 

Cela fait quand même quelques années que nous militons et revendiquons pour que les moyens soient revus par rapport aux spécificités de la CGSS.

En sachant que nous sommes sur trois branches c'est-à-dire la maladie, le recouvrement, la retraite et nous gérons également le régime MSA pour les exploitants agricoles et celui des travailleurs indépendants depuis le 1er janvier 2020.

Tout ceci multiplie les activités et le nombre de populations à servir avec toujours un effectif qui n'est pas revu à la hausse. 

 

Nous préparons une plate-forme revendicative. Avec la pandémie, les choses sont un peu compliquées, mais nous ne voulons pas baisser les bras. Et c'est pour cela que nous appelons la population à nous soutenir dans les actions que nous mettrons en place très prochainement.

 
Contactée, la direction de la Caisse Générale de la Sécurité Sociale de Martinique a indiqué ne pas souhaiter s'exprimer pour l'instant et qu'elle prendra la parole ultérieurement. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live