La championne martiniquaise de natation Coralie Balmy marraine de la fête de la mer et des littoraux 2021

natation
Coralie Balmy
Coralie Balmy s'engage contre la pollution des oécans avec son association Coco and dlo. ©Stéphane Warin

Après avoir représenté la France de par le monde la nageuse martiniquaise Coralie Balmy est revenue sur sa terre natale, la Martinique. Elle se consacre à la protection des océans et a été choisie comme marraine de la fête de la mer et des littoraux  du 8 au 11 juillet 2021.

Choisie comme marraine pour la fête de la mer et des littoraux qui se déroulera du 8 au 11 juillet 2021, sur l’ensemble des littoraux de l’Hexagone et des Outre-mer, l'athlète de haut niveau nage dans son élément. 

L’objectif de ces journées est de favoriser la découverte, la protection et la valorisation de notre patrimoine marin et littoral. Mais pour Coralie Balmy ce n'est pas une découverte puisqu'elle a fait de la protection des océans son cheval de bataille.

Coralie Balmy
Coralie Balmy a fait de la lutte contre la pollution des océans son cheval de bataille. ©Stephane Warin

Avec son association Coco an dlo, la championne de natation initie aussi les enfants et adolescents à découvrir et protéger la mer, en partenariat avec l'Académie de Martinique.

Le milieu marin doit être considéré comme un écosystème vivant qu’il est important de connaître et de protéger et pas uniquement comme un outil pour la pratique d’un sport. Cette vérité s’applique aux sports terrestres comme aux sports nautiques.

Coralie Balmy, athlète de haut niveau.

 

À 34 ans, Coralie Balmy, médaillée de bronze aux JO de Londres, championne de France et d’Europe, a su trouver le bon virage pour redescendre du firmament des championnes de natation. 

Coralie Balmy
Nager dans une eau non polluée par nos déchets est le cheval de bataille de Coralie Balmy. ©Stephane Warin

 

Inteview réalisée par Brigitte Brault et Daniel Betis.

Coralie Balmy : fête de la mer et des océans 2021

Le palmarès de Coralie 

 

Médaillée de bronze des Jeux olympiques de Londres en 2012, Coralie a commencé la natation très jeune.

En 2003, elle décroche son tout premier titre de championne de France dans la catégorie cadette du 200m nage libre.

L'année suivante, en 2004, elle conserve son titre tout en ajoutant celui du 100m et celui du 400m nage libre.

Cette même année 2004, elle dispute ses premiers championnats internationaux aux États-Unis et décroche la médaille d'or du 400m nage libre. Peu de temps après, elle s'envole pour Mar del Plata, en Argentine, où elle décroche l'or du 100m à la Coupe latine.

En 2006, elle est sélectionnée pour la première fois en équipe de France de natation. Elle participe aux championnats d'Europe en petit bassin. 

L'année suivante elle est de nouveau sélectionnée pour participer aux championnats d'Europe en petit bassin. Cette fois-ci, elle décroche le bronze au 200m nage libre. Lors des championnats d'Europe 2008 à Eindhoven, aux Pays-Bas, elle obtient sa première médaille internationale en remportant le 4x200m nage libre avec ses acolytes Laure Manaudou, Mylène Lazare et Alena Popchanka. Trois jours plus tard, elle devient vice-championne d'Europe du 400m nage libre.

Elle bat son premier record du monde 

 

Le 6 décembre 2008, alors qu'elle nage le 200m nage libre lors des championnats de France, elle bat son premier record du monde. Quelques jours plus tard, elle devient championne d'Europe du 400m nage libre.

Elle retrouve le chemin des podiums lors des championnats d'Europe où elle décroche le titre du 400m nage libre et l'argent du 800m nage libre.

Le 1er août 2012, au London Aquatics Center, elle décroche le bronze olympique du relais 4x200m nage libre avec l'aide de ses camarades Camille Muffat, Charlotte Bonnet et Ophélie-Cyrielle Étienne.

Elle prend sa retraite à l'issue des Jeux olympiques de Rio 2016 et revient en Martinique.