La direction parisienne veut faire le ménage chez Les Républicains (LR) de Martinique

politique
Rassemblement LR à Paris
Rassemblement LR à Paris (4 septembre 2021). ©LR (FB)
La présence de plusieurs membres de la formation politique de droite sur la liste menée par la sénatrice Catherine Conconne lors des élections territoriales ne passe toujours pas. Le président des LR de Martinique Fred Michel Tirault, est particulièrement visé.

Une procédure disciplinaire est enclenchée depuis le 27 juillet 2021 contre quatre membres du parti Les Républicains (LR) de Martinique.

Selon les dirigeants parisiens, ces militants ont eu le tort d'être sur la liste "la Martinique ensemble" conduite par Catherine Conconne lors des dernières élections territoriales.

Les personnes "incriminées" sont Edith Vellayoudon, la secrétaire territoriale de l’époque, Michel Ullindah le trésorier de la fédération, Gessy Vigilant, conseillère Nationale et Fred Michel Tirault, le président de la fédération des LR de Martinique.

Le cas d’Edith Vellayoudon est rapidement réglé. Elle est remplacée par Nausica Niasme depuis le 6 juillet dernier. Quant aux 3 autres, leurs dossiers sont étudiés à Paris. 

Colère des instances nationales

 

Les instances parisiennes n’acceptent toujours pas cette alliance alors que "des fonds (environ 60 000 euros) étaient disponibles selon la direction parisienne) afin que le parti soit représenté et participe en son nom propre à la bataille des territoriales.

Fred-Michel Tirault, par ailleurs maire du Saint-Esprit et conseiller territorial, ainsi que ses deux autres compagnons de route, risquent la suspension ou la radiation. Une décision qui pourrait être prise le 25 septembre prochain lors du congrès national des LR. 

Contacté par notre rédaction, celui qui est encore président de la fédération locale, n'a pas donné suite à notre demande d'interview à ce jour.