La fin de l'impression automatique des tickets de caisse en magasin fait débat en Martinique

économie
Ticket en caisse au supermarché. ©Canva
Afin de lutter contre le gaspillage, un article du code de l'environnement prévoit la suppression des tickets de caisse. Ils ne seront plus délivrés que sur demande. En Martinique, certaines enseignes s'y préparent déjà et ne délivrent plus systématiquement ces preuves d'achat pour les petites sommes.

La fin du ticket de caisse imprimé est déjà une réalité dans certains hypermarchés en Martinique. Depuis le lundi 25 avril 2022, les personnes achetant pour moins de 10 euros doivent réclamer, si elles le souhaitent, cette preuve d'achat. 

Nous nous sommes organisés avec notre service de caisse et dès le 25 de ce mois, nous avons anticipé pour former nos caissières à ce changement qui arrive très rapidement, je dirai.

 Jacky Biolet, directeur de supermarché, interrogé par Nathalie Jos et Christophe Arnerin

Une préparation avant la date prévue

Le décret d'application de la loi antigaspillage prévoit "l'interdiction de l'impression automatique des tickets en magasin à compter du 1er janvier 2023".

Mais aux yeux des principaux intéressés, ce changement n'est pas perçu de la même manière. 

Sincèrement, la majorité du temps, le ticket de caisse je ne le regarde pas et il finit au fond de mon sac. Donc qu'il disparaisse ou pas, je ne vérifie pas.

Une cliente
Client vérifiant son ticket de caisse. ©Canva

Ah non, je veux mon ticket de caisse. Quand j'arrive chez moi, je m'assoie et je regarde bien tout ce que j'ai acheté. La dernière fois, j'ai vu que l'on m'a volé. Le produit été en promotion et on m'a fait payer plus cher. Donc je veux mon ticket de caisse pour pouvoir réclamer.

Une cliente

Les responsables se veulent rassurant sur les possibilités de réclamation. 

Si le client n'avait pas demandé au départ son ticket de caisse et qu'il change d'avis, il est possible de faire une réimpression du ticket. Par ailleurs, s'il a une carte de fidélité, tout est tracé. Sur 5 à 10 ans il est possible de trouver son ticket, sa preuve d'achat.

Joëlle Aglaë, service caisse d'un supermarché, interrogée par Nathalie Jos et Christophe Arnerin

Ce projet est également contesté par l’Association Force Ouvrière Consommateurs. Selon son président, cette mesure prive les clients d’une partie de leurs droits.

Nous appelons sans cesse les consommateurs à vérifier leurs tickets après paiement, donc quand vous ne l'avez plus en main, c'est plus difficile. C'est pour cela que nous association de consommateur, nous sommes contre cette loi parce qu'elle prive le consommateur d'un moyen de preuve et de vérification, pour savoir si les choses ont été bien comptabilisées. Et puis cette dématérialisation des tickets, c'est aussi permettre au commerçants de créer des espèces de fichiers de consommateurs qu'ils utiliseront encore plus à des fins commerciales. 

Eric Bellemare, président de l’Association Force Ouvrière Consommateurs, interrogé par Bianca Careto

Cette mesure est prise afin de réduire l'usage de papier dans une optique de protection de l'environnement.
Chaque année en France, l'impression de ces tickets représente 30 milliards de petits bouts de papier nécessitant l'abattage de 2,5 millions d'arbres.