La grève se poursuit au SMTVD alors que les poubelles débordent déjà

social
déchets devant la déchetterie
Les déchets sont déposés aux portes des déchetteries fermés depuis plusieurs jours. ©Karl Sivatte
Les négociations entre syndicat et direction du SMTVD semblent au point mort. Alors que les poubelles débordent et que les abords des déchetteries sont envahis, l'on apprend que les deux parties n'ont pas échangé ce vendredi 23 juillet 2021. 

Après plus d'une semaine (depuis le 15 juillet), le conflit entre direction et agents du Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets (SMTD) semble s'enliser. 

Dans un communiqué en date du vendredi 23 juillet 2021, le SMTVD annonce que "les négociations relatives à la grève au SMTVD n'ont pas pu reprendre ce jour". 

Pour justifier cela, l'organisme explique que "l'USAM n'est pas revenu à la table des négociations". 

Le conflit engagé par le syndicat USAM porte essentiellement sur la titularisation d'une quarantaine d'agents. La CGTM quant à elle se désolidarise de ce mouvement qui "reviendrait" sur un accord déja signé.

(Re)voir le reportage de Delphine Bez et François Marlin. 

©Martinique la 1ère

Une collecte des ordures fortement perturbée 


Cette situation affecte l'enlèvement des déchets ménagers qui ne peut être effectué sur l'ensemble des communes de l'île si ces déchets ne sont pas traités par les centres d'enfouissement qui sont fermés. De plus, les 13 déchetteries de l'île ont dû fermer les unes après les autres.

déchetteries grève
Les abords de la déchetteries de Schoelcher. ©Karl Sivatte

Seule la collecte des emballages recyclables (déchets du bac jaune) est effectuée normalement.

Ainsi, les trois communautés d'agglomération (Cap Nord, CACEM et Espace Sud) invitent les riverains à "limiter au maximum le volume des déchets".

Poubelles / conflit / déchet
Exemple de poubelles déjà saturées, près d'un lot d’encombrants en souffrance dans un quartier du Gros-Morne (juillet 2021). ©JHB