La Marine des Etats Unis poursuit son déploiement dans la caraïbe

océan atlantique
USA SOUTHCOM DEPLOIEMENT DANS LA CARAIBE
Hélicoptère Sea Hawk et Destroyeur Lance Missile USS Kidd pendant des opérations dans l'est de l'Océan Pacifique ©Département de la défense USA
Le centre de commandement des Etats Unis en Amérique Latine (SOUTHCOM) a changé de politique depuis le 1er avril 2020. Il a doublé ses forces dans la mer des caraïbes au nord du Venezuela et dans l’est de l’Océan Pacifique pour lutter contre le narcotrafic. 
Washington accuse les autorités vénézuéliennes d’être au centre d'un trafic de la cocaïne, de la fentanyl et des métamphétamines vers les Etats-Unis. Ce trafic aurait augmenté de 50% ces dernières années.

C’est pour cette raison officiellement présentée que l’amiral Faller, responsable du centre de commandement des Etats-Unis en Amérique Latine justifie l'augmentation des opérations sur la côte nord du Venezuela.
Amiral Craig Faller
L'amiral Craig Faller répond aux questions des journalistes ©département de la défense USA
Plusieurs pays de la Caraïbe ont exprimé leur inquiétude face à cette démonstration de force.

Keith Rowley premier ministre de Trinidad et Tobago, voisin proche du Venezuela a déclaré : "La Caraïbe est une zone de paix.’’

Pour calmer les inquiétudes, l’amiral Faller a tenu une conférence de presse le 19 avril 2020. Selon l'amiral Faller, l’objectif des opérations est le démantèlement du crime organisé et l’amélioration de la sécurité. La militarisation de la Caraïbe et du Pacifique ne fait pas partie de cette mission.

Il a refusé de préciser le nombre et le positionnement des bâtiments de guerre mobilisés dans la région.

Ironie du sort, le président du Venezuela, Nicolas Maduro fait l’objet d’un mandat d’arrêt américain pour trafic de drogue avec une récompense de 15 millions de dollars pour sa capture.
Mandat d'arrestation de Nicolas Maduro
Mandat d'arrestation de Nicolas Maduro ©département de la justice USA

Maduro et ses acolytes au Venezuela représentent une menace directe à la stabilité et à la paix dans l’hémisphère ouest, a déclaré l’amiral Faller.  

Pour l’instant c’est dans le Pacifique de l’Est où les plus grandes saisies ont eu lieu. Les américains ont intercepté un bateau de pêche panaméen transportant 770 kilos de cocaïne d’une valeur  marchande de 29 millions de dollars.
Saisie de cocaine
770 kilos de cocaïne saisis sur un bateau de pêche panaméen ©département de la défense USA
D’ailleurs, en 2017, l’amiral Faller avait déjà affirmé que 84% de la cocaïne en provenance d’Amérique du Sud transitait par la Pacifique.

Selon les analystes, le but de cette démonstration de force est de déstabiliser le président vénézuélien.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live