La Martiniquaise Gigi Ledron fait son show sur scène et à l’écran

femme
Gigi Ledron
Gigi Ledron lors de l'exposition "aux larmes citoyennes" (en haut). Dans le film "Hikikomori" de Sophie Attelann (en bas). ©Collection privée
C’est un visage que l’on voit régulièrement au cinéma et à la télévision mais que l’on connait peu. Gigi Ledron a joué dans plusieurs films et séries comme "Dix pour cent" (France 2) ou "En Famille" (M6). Chanteuse également, elle a incarné Joséphine Baker sur scène.

D’ordinaire, lorsqu’on se rappelle de son enfance, on énonce  des souvenirs joyeux. Entre jeux innocents, bêtises en tout genre, camaraderies naissantes, c’est un chapelet de belles choses qui remontent à la surface. Pour Gigi Ledron, c’est la même chose, à un drame près. Elle garde en mémoire la mort de sa sœur aînée.

Gigi Ledron a 8 ans à l’époque. Au fil des mois, elle surmonte sa douleur. À Saint-Denis, où elle est née, la jeune fille se construit à distance un lien avec la Martinique, d’où sont originaires ses parents, installés en région parisienne à la fin des années 60. La mère est fonctionnaire aux chèques postaux et le père chauffeur routier.

Ma relation à la Martinique en tant qu’enfant ce sont la cuisine et la musique d’abord. Que de Noëls chaleureux à préparer en famille boudins, pâtés en peaux et autres accras, puis les fameux congés bonifiés. Nos vacances à Tartane sont un rendez-vous pour mes deux sœurs et moi, celui des pique-niques sur la plage avec nos copains, cousins, cousines à manger du poisson coffre avec des bananes plantain, cuisinés par nos soins, et des cerises tombées de l’arbre en dessert.

Gigi Ledron

Gigi Ledron enfant
Gigi Ledron enfant. ©Collection privée

De retour dans l’Hexagone, Gigi Ledron retrouve sa ville de Saint-Denis. Elle aime sa vie en banlieue. La cité, c’est d’abord le melting-pot et une harmonie qui conjugue, loin des clichés, respect et dynamisme. À l’école, la jeune fille est bonne élève. Elle aime la musique, en particulier le funk et la soul. Elle croise un certain Joey Starr. Comme lui, elle rêve secrètement de devenir chanteuse.

Son bac littéraire en poche, Gigi Ledron, fait un Deug anglais-espagnol, puis un BTS de bureautique et secrétariat de direction. Premier contrat dans un cabinet d’audit et un peu de musique dans un coin de sa tête. Tout en travaillant, elle fait des maquettes en studio et chante à l’occasion en plein air.

Moi si timide, je fais la manche aux terrasses des grands cafés de Toulouse. Cependant je n’ai pas encore décidé de faire mon virage à 180 degrés. Je suis toujours secrétaire et j’enchaine les CDD. Ma rencontre avec le bouddhisme va être un déclencheur puissant. En 1994, je décide de réaliser mon rêve. Je veux être chanteuse. Je m’inscris dans une école de Jazz, puis j’intègre un grand orchestre avec lequel je joue au Petit journal Montparnasse. Parallèlement je crée mon « GiGi’s trio » et nous nous produisons dans des bars et restaurants.

Arrivent les années 2000 et le besoin pour Gigi Ledron de se renouveler. Le hasard faisant bien les choses, elle rencontre le réalisateur béninois Jean Odoutan qui lui propose de jouer dans son film "Mama Aloko". Son rôle lui vaudra quelques lignes dans les Cahiers du cinéma. 

Gigi Ledron amorce dès lors un nouveau virage, se forme avec différents professeurs américains et court les castings. Elle tourne dans des téléfilms et longs métrages, mais aussi dans des séries comme SKAM, où elle incarne la mère d’une jeune femme tiraillée entre son éducation musulmane et l’image que la société lui renvoie de sa religion.

Parallèlement au cinéma, je joue également sur scène au théâtre. En 2015, j’ai joué la sœur jumelle noire du personnage interprété par Estelle Simon dans la comédie « Un mariage est si vite arrivé ». Une aventure qui continue de nous emmener en tournée par ci par là.

Gigi Ledron, l'actrice
Gigi Ledron avec Line Renaud dans le téléfilm "Huguettte". Enne tourne dans le film "Tendre et saignant", mais aussi dans des séries comme SKAM et au théâtre. ©Collection privée

Depuis, Gigi Ledron a fait du chemin. Elle a notamment participé au film "Hikikomori" de Sophie Attelann et joué dans la comédie "Tendre et Saignant" de Christopher Thompson. Autant d’aventures stimulantes pour l’actrice martiniquaise qui fuit les rôles stéréotypés. 

Gigi Ledron s’illustre également depuis plusieurs mois dans la série bien connue "En Famille" diffusée en access prime time sur M6. Elle affirme être "très heureuse" d’incarner le personnage de Cathy, femme puissante, au regard de son statut professionnel et social. 

Le plus important est de me positionner en tant que comédienne ou chanteuse, en tant qu’être humain avec ses qualités et ses failles. Je refuse d’être réduite à la couleur de ma peau. C’est ce qui m’a rapproché de Joséphine Baker et de ses valeurs universelles. J’ai interprété par deux fois son personnage et écrit un spectacle de théâtre musical autour d’elle. Je suis en recherche de production.

Aujourd’hui, Gigi Ledron continue de tracer son sillon musical, théâtral, télévisuel, et cinématographique, en gardant constamment à l’esprit sa philosophie personnelle. Pour elle, tout est possible lorsqu’on approfondit la dignité à travers les défis de sa vie et lorsqu’on ne renie pas ses rêves, quelle que soit la situation.