La Martiniquaise Karine Barclais fait son cinéma entre Cannes, Dubaï, la Chine, les États-Unis et le Togo

femme
61dad1562f114_def-couv-karine.jpg
Karine Barclais ©DR
C’est une femme qui gravite dans la haute finance. Sa société assure la promotion d’évènements dans les Émirats et en Chine. Elle s’implique également dans le cinéma à Cannes et aux États-Unis.

D’ordinaire, lorsque l’enfant parait après neuf mois d’une longue attente, tout le monde se pâme devant le berceau. "Oh qu'il est beau !", dit-on pour un garçon. "Qu'est-ce qu’elle est mignonne !", dit-on pour une fille. Dans le cas de Karine Barclais, c’était tout le contraire.

Je suis née à Fort-de-France de deux parents robertins. Ma mère a toujours raconté comment après ma sœur, un beau bébé dont tout le monde lui faisait compliment, j’ai été accueillie. Les visiteurs, en se penchant sur mon berceau, disaient "pauvre Karine", tellement j’étais laide. D’après elle, j’ai commencé à devenir  "normale" juste avant mon entrée à la maternelle. 

karine Barclais

À 7 mois, Karine Barclais est maigre comme un clou mais elle marche déjà. À 7 ans, elle est haute comme trois pommes mais elle dévore les livres, jusqu’à douze par jour.

61dad382e0de0_photo-enfant.jpg
Karine, à son entrée à la maternelle ©Dr

À 11 ans, elle prend la parole à l’église et apprend à confronter ses arguments. À l’école, c’est une élève turbulente voire insolente au grand dam de ses parents convoqués quelquefois par la direction.

Les professeurs m’aimaient bien quand même parce que je ne les insultais pas. En fait je pointais du doigt ce qui ne me plaisait pas. C’est un trait de caractère que j’ai conservé dans ma vie professionnelle : toujours préserver mon intégrité, quel qu’en soit le prix.

Karine Barclais

Karine Barclais a débuté sa vie professionnelle à Toulouse après des études en commerce international couronnée par un DESS auquel s’ajoute un diplôme en anglais et économie.

La jeune Martiniquaise travaille d’abord comme commercial export pour une marque de prêt à porter. Elle intègre ensuite une société basée aux Émirats arabes unis pour laquelle elle organise  des évènements d’affaires réunissant des investisseurs du monde entier.

61dae05555680_a-londres-dans-le-cadre-du-reseau-francophone-des-femmes-d-affaires-noires.jpg
A Londres dans le cadre du réseau francophone des femmes d’affaires noires ©D.R

En 2005, Karine Barclais promeut la "diversité" avant l’heure. Elle fonde avec Chantal Clairicia, martiniquaise également, le Réseau francophone des femmes d’affaires noires. Un an plus tard, elle monte le cabinet de formation Kbey & Partners qui intervient dans des domaines de pointe comme l’intelligence économique et le développement durable.

J’ai également introduit des formations en finance personnelle dans les entreprises en France pour leurs salariés. Ça se faisait par le biais de la formation professionnelle. C’était une première. Ça a été un choc. J’ai été confrontée au tabou de l’argent à un point que je ne pouvais même pas imaginer.

karine Barclais

En 2007, le dynamisme de Karine Barclais est récompensé. Elle reçoit le Prix de l’entreprenariat au féminin des mains de Renaud Dutreil, ministre des PME.

61dad8fd4d527_colombes-d-or.jpg
prix Colombes d'or ©DR

En 2010, en partenariat avec une société américaine, elle lance un cycle de conférences téléphoniques "S’implanter aux USA" qui s’adresse aux TPE/PME, artisans, consultants, pour les aider à se développer aux États-Unis. 

Les États-Unis, Dubaï, la Pologne, l’Espagne, Israël, l’Angleterre, le Rwanda… Karine Barclais jongle avec les décalages horaires. Elle parle quatre langues étrangères (anglais, espagnol, portugais, russe) et se passionne pour l’Afrique. C’est d’ailleurs au Togo, le pays de son mari, qu’elle crée sa deuxième société Kbey Business Services en 2012.

Kbey Business Services se consacre à la promotion d’évènements internationaux dans les Émirats arabes unis et en Chine. Karine Barclais met également en relation des porteurs de projets et des investisseurs. Sa société s’implique enfin dans le Septième art.

61dae873868d6_capture-d-ecran-2022-01-09-a-09-46-49.png
Au Fespaco en 2019 ©D.R

En 2019, alors que je ne connaissais rien au cinéma, j’ai lancé Pavillon Afriques au Festival de Cannes. Il a réuni quinze délégations du continent et de sa diaspora. On s’est occupé de la partie business en cherchant des distributeurs pour les uns, des fonds pour les autres, sans oublier la formation.

karine Barclais
61daded673303_festival-made-in-black-en-2021.jpeg
Festival Made in Black en décembre 2021 ©DR

Karine Barclais lance dans la foulée une école de cinéma en ligne, Arts & Business Center : http://artsbusinesscenter.com. Les formateurs sont titulaires de prix prestigieux comme les Oscars et les Emmy.

Elle lance également, avec des partenaires américains, une société de distribution de films aux États-Unis afin de participer à la diffusion des contenus d’Afrique et de la diaspora : https://bonsaimediafilms.com.