La Martinique et la Guadeloupe épargnées pendant quelques jours par les nuages de cendres du volcan de la Soufrière de Saint-Vincent

catastrophes naturelles
Image satellite Saint-Vincent
Météo-France Antilles Guyane publie une carte satellite des nuages de cendres sur la région. ©Météo-France Antilles Guyane

Les Antilles françaises ne devraient pas être impactées dans les jours à venir par les nuages de cendres volcaniques de Saint-Vincent annonce Météo-France Antilles-Guyane. mais cela n'exclut pas un peu de présence de cendres dans l'atmosphère notamment sur la moitié sud de la Martinique.

Une nouvelle explosion de la Soufrière de Saint-Vincent a eu lieu ce mardi 13 avril 2021 vers 6h30 et d'autres pourront survenir au cours de la journée annonce Météo-France Antilles-Guyane.

La plus grande partie du nuage de cendres émises est propulsée en haute altitude où règnent depuis la semaine dernière des vents d'ouest bien établis, vents qui propulsent donc les particules vers l’est de Saint-Vincent.

Pour les prochains jours, il n’est pas prévu de rotation de ces vents en haute altitude, ce qui permet d’épargner les départements des Antilles françaises d’un impact important.

À plus faible altitude, entre 1500 et 3000m, l’orientation des vents est différente.

Aujourd’hui, la situation est peu propice à des remontées significatives de cendres sur nos îles...même si on ne peut pas exclure que quelques cendres, reprises dans l'alizé de Sud-Est soient possibles dans l'atmosphère de la Martinique si les éruptions se renforcent.

 

Mercredi et jeudi, les vents dans cette tranche de l'atmosphère deviennent plus établis au secteur sud. Le risque de transport de cendre vers la Martinique et la Guadeloupe sera renforcé en fonction de l’intensité de l’activité volcanique qui sera alors observée.

Météo-France Antilles Guyane.

 

Toutefois, les dépôts resteront limités car les vents de haute altitude resteront d'ouest et la situation sera loin d’être comparable avec celle vécue à Saint Vincent ou à la Barbade ces derniers jours.

 

Comment le suivi des cendres volcaniques est-il organisé ?

 

Dans son rôle d'expert et de conseiller pour tout ce qui touche les phénomènes naturels dans l'atmosphère, Météo-France suit de près l'évolution des nuages de cendres associés aux éruptions successives du volcan de la Soufrière de Saint-Vincent.

Sur la zone Antilles, le VAAC (Volcanic Ash Advisory Centers-centres d’alerte de cendre volcanique en français-) désigné, est celui de Washington aux États-Unis.


En cas d'éruption volcanique, les VAAC émettent régulièrement des bulletins techniques sous forme de textes et de graphiques pour informer de la position observée des nuages de cendres et de leur évolution dans l'atmosphère.

En dehors des besoins pour l'assistance aéronautique, Météo-France apporte directement son expertise pour les aspects de la sécurité civile, pour ce qui concerne le déplacement des nuages de cendres volcaniques, très lié à l'organisation des vents sur les couches de l'atmosphère allant de la surface jusqu'à plus de 10.000m d'altitude.

Météo-France Antilles Guyane.