La rentrée scolaire perturbée par un mouvement social en Martinique

éducation
613f6a5f76310_blocage.jpg
L'école de Chateauboeuf A (Fort-de-France) bloquée ce lundi matin (13 septembre 2021). ©Christophe Arnerin
Ce lundi 13 septembre est donc jour de rentrée pour les 66 658 élèves que compte l'Académie Martinique. Cependant ce retour en classe, en présentiel, ne concerne que certains élèves seulement. Une rentrée par petit groupe fortement perturbée par un mouvement social.

Après plus de deux mois de vacances et un report de dix jours, certains élèves ont repris le chemin de l'école ce lundi 13 septembre. Un retour en classe en présentiel, mais en petit groupe et échelonné sur la semaine pour éviter les brassages trop importants, en pleine épidémie de Covid-19.

Mais finalement, moins d'élèves que prévu n'ont pu accéder à leurs classes. La rentrée a été fortement perturbée par un mouvement social. 

De nombreuses écoles fermées


De nombreux agents municipaux et territoriaux affiliés au syndicat CGTM-SOEM ont suivi l’appel du syndicat, à faire jouer leur droit de retrait à partir de ce lundi 13 septembre 2021, pour dénoncer l’absence de garanties sanitaires.

Ainsi, il était impossible pour les écoliers et leurs parents d'entrer à l’école de Chateauboeuf A, à Fort-de-France ce matin (lundi 13 septembre 2021). L'établissement était bloqué très tôt. 

Sur les 49 écoles de Fort-de-France, seule une, celle de Rivière l’Or, est ouverte et accueille des élèves ce lundi 13 septembre 2021. Selon la ville, les autres sont en majorité de fermées et la dizaine d’établissements ouverts compte des agents présents, exerçant leur droit de retrait. 

Ecoutez Daniel Gromat, secrétaire CGTM-SOEM. Il est interrogé par Pierre-Yves Honoré. 

Daniel Gromat (suite droit de retrait)

Le constat est similaire dans les établissements de plusieurs communes de l'île comme au Lamentin ou encore au François.
Le maire, Samuel Tavernier, avait anticipé et dès dimanche 12 septembre 2021, il alertait les parents. Cependant, en début de journée, seule l’école de Perriolat était ouverte sur les 12 établissements du 1er degré que compte la commune. 

Par ailleurs, les cours pourraient également être menacés puisque le syndicat enseignant SE-UNSA a déposé un préavis de grève pour ce vendredi 17 septembre 2021. Le syndicat dénonce des conditions d’accueil des enfants incohérentes dans les écoles.

Ecoutez Marc Adaine, de l’UNSA Education, interrogé par Bianca Careto.

Marc Adaine (mobilisation rentrée)