La République dominicaine met en place des mesures anti-haïtiennes

océan atlantique
618e893710b8e_ap091005046593.jpg
Frontière Haïti/République Dominicaine ©RAMON ESPINOSA / AP
La discrimination envers les Haïtiens monte d’un cran et prend une nouvelle tournure à la République Dominicaine. Les autorités ont adopté une série de mesures visant à se protéger. Des mesures controversées parmi lesquelles, l’arrêt des soins médicaux pour les haïtiens en situation irrégulière

Ne plus accueillir et soigner les Haïtiens en situation irrégulière dans les hôpitaux publics de la République Dominicaine, est l’une des nouvelles mesures décidées par le gouvernement dominicain. Seuls les cas d’urgence pourront être pris en charge. 

Au niveau de la zone frontalière, la demande de soins est relativement forte. Les Haïtiens qui pénètrent illégalement le territoire dominicain ont de nombreux besoins: consultations, accouchements, soins infantiles, hospitalisations diverses. 

618e8a824f8e6_ap539442735232.jpg
Hopital pour enfants Dr Robert Reid Cabral ©EZEQUIEL ABIU LOPEZ / AP

Environ 20% de la population que nous assistons à l’hôpital sont des étrangers. La majorité sont des Haïtiens

Clement Terrero, Directeur de l'hôpital Robert Reid Cabral

Cette mesure discriminatoire fait bondir certains praticiens dominicains, selon eux, elle va à l’encontre de leur déontologie et le gouvernement ne peut empêcher un médecin de soigner son patient, quelque soit sa couleur de peau, sa langue ou sa nationalité. 

618e89a25a34c_ap091005046569.jpg
Haïtiens traversant la rivière Dajabon qui sépare la frontière entre Haïti et la République Dominicaine ©RAMON ESPINOSA / AP

Ces dernières semaines, la République dominicaine a renforcé la sécurité le long de la frontière, qui s'étend sur près de 380 km.

Soldats lourdement armés, hélicoptères, véhicules blindés, les autorités mettent le paquet pour dissuader les populations voisines de franchir cette frontière habituellement poreuse. 

618e8a5105570_ap091005058762.jpg
Frontière entre Haïti et la République Dominicaine ©RAMON ESPINOSA / AP

L’inquiétude du gouvernement dominicain est liée à la recrudescence de la violence en Haïti, avec la montée en puissance des gangs. Haïti est considéré comme une menace au regard de la situation ( troubles politiques, économiques et sociaux). 

La principale menace qui pèse sur la République Dominicaine aujourd’hui, c’est Haïti

Jesus Antonio Vasquez, Ministre de l'intérieur de la République Dominicaine

 

Cette semaine le premier bureau d’enregistrement des Haïtiens présents sur le territoire, à été inauguré par Jesus Antonio Vasquez, le Ministre de l’Intérieur. 

Nous devons savoir combien ils sont, qui ils sont, où ils sont

Jesus Antonio Vasquez, Ministre de l'intérieur de la République Dominicaine

 

L’animosité des Dominicains envers leur voisins Haïtiens ne datent pas d’aujourd’hui. La frontière à depuis des décennies été un lieu et un sujet de friction entre les deux pays. Un thème qui d’ailleurs est souvent utilisé dans la politique locale. 

618e8a10e9fc7_ap091005046601.jpg
Haïtien attendant de passer la frontière ©RAMON ESPINOSA / AP

Cette discrimination est la réalité quotidienne de nombreux Haïtiens qui pénètrent ou résident en République Dominicaine. 

Chaque jour des centaines de ressortissants Haïtiens traversent la rivière Dajabon qui sépare leur pays du territoire dominicain.