La sécurité sanitaire sujet d'inquiétude des lycéens de Martinique

éducation
Mobilisation des lycéens
Les lycéens mobilisés devant le lycée Bellevue (Fort-de-France). ©Martinique la 1ère

Les cours n'ont pas pu se tenir ce lundi 19 avril 2021 pour les élèves des lycées Bellevue, Schoelcher, Joseph Gaillard, Dumas Jean-Joseph et de l'AMEP à Fort-de-France. Ce sont les élèves eux-mêmes qui se sont mobilisés afin de réclamer des mesures concrètes pour leur sécurité sanitaire.

Comme l'avait annoncé le préfet, les cours dans les collèges et lycées de Martinique sont maintenus, en demi-jauge. En revanche, les restaurants scolaires sont fermés.
Une décision que n'acceptent pas certains élèves des lycées Bellevue, Schoelcher, Joseph Gaillard et Dumas Jean-Joseph de Fort-de-France qui ont lancé un mouvement de grève lundi matin (19 avril 2021).

Selon eux, les établissements scolaires ne leur offrent pas, des conditions d’accueil permettant de garantir leur sécurité sanitaire. Ainsi, ils réclamaient la fermeture de leurs établissements afin de passer aux cours par internet pendant toute la période du confinement.

Puisque le préfet a lui-même dit que les élèves étaient de grands vecteurs du virus, pourquoi est ce qu'on nous envoie au lycée chaque matin, ce n'est pas logique. 

Gabryel-Swenza Leger, porte-parole des élèves du lycée Bellevue 

Mobilisation lycéens
Les lycéens réclament des cours "en distanciel". ©Martinique la 1ère

Finalement, seule une délégation d'élèves du lycée Bellevue a été reçue par le proviseur de l'établissement.

Le proviseur a pu nous aiguiller sur certaines choses qu'il comptait mettre en place dans le lycée notamment au sujet de la cantine. Même si le restaurant scolaire ferme, on pourrait avoir la distribution de plateau-repas.

Ce n'est pas une décision qui a fait l'unanimité parce que les espaces où on peut se restaurer dans le lycée, de manière confortable, ne sont pas très nombreux. Du coup finalement, on serait tous dans ces espaces.

 

Il nous a proposé de faire un communiqué qu'il ferait remonter lui-même au préfet pour qu'on puisse avoir un rendez-vous avec lui, lui exposer nos revendications pour qu'on puisse arriver à quelque chose de concret.  On prendrait ce rendez-vous avec les représentants de Bellevue, mais aussi de Schoelcher, de Gaillard et de Dumas parce que c'est un mouvement interlycée. 

 

C'est pour ça qu'on encourage les élèves à aller en cours demain et on encourage ceux de Schoelcher et Gaillard, mais on ne sait pas encore comment ça va se passer pour eux. 

Gabryel-Swenza Leger, porte-parole des élèves du lycée Bellevue 

Mobilisation dans le privé également


Les lycéens de l'AMEP ont eux aussi manifesté ce lundi matin (19 avril 2021). Ils dénoncent des mesures prises contre la Covid-19 encore plus légères dans leurs établissements. Selon eux, le matériel manque pour respecter les distances ou les règles d'hygiène.

Mobilisation des élèves de l'AMEP
Les élèves de l'AMEP ont lancé un SOS. ©RS

On se retrouvait avec des classes d'élèves où nous ne respectons pas la distanciation d'un mètre, où nous sommes trop et où il y a une absence de désinfection des salles régulièrement qui sont sales et insalubres.

 

Sous couvert que l'effectif n'est pas assez élevé, mais on le ressent. Même si l'on est 20, on est trop serré et on n'arrive pas à se sentir en sécurité dans ce système. 
 

Les salles ne sont pas nettoyées régulièrement ni désinfectées. Donc c'est surtout sur ça qu'on a ce problème et le problème des demis-jauges et demi-groupe. 

Il y a une absence répétitive de savon et de gel hydroalcoolique à disposition. C'est quelque chose qui pose problème depuis longtemps et qu'on essaye de faire remonter et on n’a toujours pas de résultat. 

Rachel Capitaine la représentante des lycéens de l'AMEP


Finalement dans le courant de la journée, ils ont reçu un message de la part de la direction de l'établissement expliquant que les élèves seront désormais en demi-groupe pour certaines classes.

Ainsi, les cours reprendront dès demain (mardi 20 avril 2021).