La souffrance des travailleurs agricoles empoisonnés au Chlordécone

chlordécone
Chlordécone
©Marc Balssa
La chlordécone est reconnu comme un pesticide cancérigène et perturbateur endocrinien, mais pas encore comme maladie professionnelle. Certaines personnes sont fortement impactées dans leur quotidien, selon eux, à cause de l’utilisation de pesticides dans le cadre d'activités professionnelles.
Depuis ces douleurs qui ont piqué sa curiosité, Édouard Milock, ouvrier agricole, enchaîne les rendez-vous médicaux. Cela fait maintenant deux ans. Une tension trop haute, un diabète important, des problèmes respiratoires qui l’empêchent de reprendre le chemin du travail.
Chlordécone
 Édouard Milock, ouvrier agricole, ©Martinique la 1ère
Un manque de motivation aussi, car, selon lui, s’il n’avait pas été exposé au chlordécone et de nombreux autres pesticides, il serait en meilleure forme.


Victor a développé une leucemie


Autre témoignage, celui de Marie-Hélène Marthe-Dite-Surelly, la fille de Victor Marthe-Dite-Surelly. L'homme, aujourd'hui âgé de 75 ans, a besoin d’assistance chaque jour. Atteint de la maladie d’Alzheimer, il a aussi développé une leucémie. De plus, l'ancien ouvrier agricole se mure dans le silence depuis trois ans. 

(Re)voir ces témoignages dans notre reportage avec des images de Marc Balssa. 
Un recensement des pathologies chez les ouvriers agricoles est en cours. Un projet à l’initiative de la confédération générale du travail de Martinique. Elle souhaite faire reconnaître le lien possible entre la maladie et le métier. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live